Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : sons

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 >>

4847 dissertations trouvées

Un dicton populaire assure que « mieux vaut tenir que courir ». Expliquez-le. Donnez un exemple de son application. ?

||Origine du dicton: la fable le petit Poisson et le Pêcheur. Celui-ci avait raison de ne vouloir point lâcher sa capture: conservons et utilisons au mieux ce que nous avons, facultés, situation, etc. Ne cherchons à modifier notre destin qu'après mûre réflexion et avec prudence. Un tiens vaut mieux, en général, que de brillants espoirs qui ne...

1 page - 1,80 €

Un proverbe dit : « Il faut prendre les gens comme ils sont ». Expliquez-le et dites dans quelle mesure il vous semble constituer une règle de conduite vis-à-vis de votre prochain. ?

|| Ceux qui professent ces qualités sont d'un commerce agréable, on recherche leur société. Tâchons de leur ressembler et fermons les yeux aux travers d'autrui, afin qu'on  agisse de  même à notre égard. Je pense que pour être juste, il faut avoir l'esprit bienveillant, de même que pour être heureux, il faut se montrer philosophe....

1 page - 1,80 €

Une usine de votre voisinage vient, faute de commandes, de fermer ses portes et de congédier son personnel. Décrivez ce spectacle et dites vos impressions et réflexions. ?

Une usine de votre voisinage vient, faute de commandes, de fermer ses portes et de congédier son personnel. Décrivez ce spectacle et dites vos impressions et réflexions. ?...

1 page - 1,80 €

Vous avez un jour de repos par semaine. Dites comment vous l'employez dans la saison où vous êtes. ?

Vous avez un jour de repos par semaine. Dites comment vous l'employez dans la saison où vous êtes. ?...

1 page - 1,80 €

La religion implique-t-elle la démission de la raison ?

||On entend par raison la faculté de distinguer le vrai du faux et le bien du mal. Elle est le mode de penser propre à l'homme, c'est-à-dire la combinaison des concepts, des jugements et de déduire des conséquences. Par opposition, la foi est la faculté de fournir des principes a priori, elle est indépendante de...

4 pages - 1,80 €

"Longtemps, j'ai pris ma plume pour une épée: à présent je connais notre impuissance".Expliquer et éventuellement discuter cette affirmation de Sartre dans Les mots, en vous appuyant sur les textes étudiés en classe et sur vos lectures personnelles. ?

||Les grandes guerres du XXème siècle ont eu une influence déterminante sur , l'histoire littéraire et culturelle. L'écrivain et l'artiste ont donc été amenés à se positionner face aux événements historiques. Après la seconde guerre mondiale Jean-Paul Sartre, chef de file de la littérature engagée exprime sa désillusion dans les mots en disant" Longtemps,...

4 pages - 1,80 €

L'HYPOTHESE DE L'INCONSCIENT REND-IL L'HOMME IRREPSONSABLE DE SES ACTES ?

||Être irresponsable de ses actes c'est quelque un qui se conduit sans esprit de responsabilité. C'est-à-dire la notion de responsabilité est liée à la notion de liberté qui elle-même est liée au fait de savoir (avoir conscience de) ce que nous faisons. là est le problème. et cependant on peut se demander, en mettant ...

4 pages - 1,80 €

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

||« Supposons qu'au commencement, l'âme est ce qu'on appelle une table rase, vide de tout caractère, sans aucune idée quelle qu'elle soit ». Cette théorie de John Locke part du principe que l'homme naît telle une table rase, et va découvrir le monde et acquérir des connaissances par l'intermédiaire des sens, et donc de l'expérience et de...

5 pages - 1,80 €

L'identité personnelle se fonde-t-elle sur la conscience de soi ?

||L’identité personnelle caractérise d’abord pour tout un chacun le fait de se sentir soi-même, d’être pour soi-même objet de pensée. L’individu a spontanément un sentiment d’identité, car il se perçoit toujours le même (moi, Jean ; moi, Marie, etc.), et se voit demeurer le même au fil du temps. Toutefois, le sujet personnel n’est pas...

2 pages - 1,80 €

Si le romancier n'est pas là pour nous divertir et nous attendrir alors quel est son rôle ?

||  Les mouvements réaliste et naturaliste sont des courants littéraires qui s'étendent de 1848 à 1885 ; ils reflètent les tensions et les enjeux sociopolitiques des auteurs de cette époque et leurs préoccupations d'être les interprètes des situations de leur temps. Ces mouvements ont pour particularité de décrire de façon minutieuse des situations banales ou plus particulières (une...

2 pages - 1,80 €

A plusieurs reprises, La Fontaine qualifie la fable de « mensonge » ou de « feinte », mais c'est pour ajouter aussitôt que « sous les habits du mensonge » elle « nous offre la vérité » (Le Dépositaire infidèle, IX, 1). Comment comprendre ce paradoxe ?

|| Par «mensonge», La Fontaine entend non le contraire de la vérité, mais ce qui relève de l'invraisemblance et de la fiction. La fable est dans son principe même une invention de l'esprit. A-t-on jamais vu des animaux se comporter comme des hommes? Le fabuliste accentue même le «mensonge» inhérent au genre en faisant de certains ...

1 page - 1,80 €

En quoi les Fables de La Fontaine que vous avez lues et étudiées sont-elles des fables ?

|| La Fontaine a tant renouvelé le genre de la fable qu'il est impossible d'en donner une définition unique. Si certaines fables sont de véritables fables, d'autres sont modifiées pour devenir une forme ouverte propre à toutes les adaptations.   I.                   Des fables véritables   Le poète respecte la définition ésopique de l'apologue et s'y conforme fréquemment.   La...

2 pages - 1,80 €

« Les propriétés des animaux et leurs divers caractères y sont exprimés ; par conséquent les nôtres aussi, puisque nous sommes l'abrégé de ce qu'il y a de bon et de mauvais dans les créatures irraisonnables », écrit La Fontaine dans sa Préface au premier

||  La citation expose une conviction du fabuliste, fortement argumentée («par conséquent»). Bien dépeindre les animaux équivaut à bien dépeindre les hommes. De fait les fables illustrent en permanence le «passage de l'animal à l'homme». C'est à la fois un artifice poétique et une conviction philosophique.   I.                   De l'animal à l'homme   La Fontaine peint les animaux...

2 pages - 1,80 €

« Les longs ouvrages me font peur», écrit La Fontaine dans l'Épilogue du Livre VI. A la lumière des fables contenues dans les Livres VII à XII, vous direz en quoi cette confidence du fabuliste éclaire son art poétique. ?

|| Par cette confidence, La Fontaine définit ses choix esthétiques, qu'il présente avec pudeur, comme si la composition de «longs ouvrages» demandait un talent au-dessus de ses fonces. Son goût de la brièveté est évident : il suffit pour s'en convaincre de lire ses Fables, presque au hasard. Mais ce goût est relatif. Il procède...

2 pages - 1,80 €

« Les Fables de La Fontaine sont plutôt la philosophie dure, froide et égoïste du vieillard, que la philosophie aimante, généreuse, naïve et bonne d'un enfant », écrit, en 1849, Lamartine dans la préface à la réédition de ses Premières méditations. Vous

||  Lamartine se place sur un plan éducatif. Quoi de plus normal en apparence quand il s'agit d'apprécier des fables dont la vocation était, par définition, didactique? La sévérité de son jugement paraît dès lors fondée. Comment nier que La Fontaine dispense une morale pessimiste? Mais comment ne pas objecter à Lamartine que cette...

2 pages - 1,80 €

De nombreuses fables sont consacrées aux voyages. Toutes les condamnent. Comment et pourquoi ?

||  1. La condamnation des voyages L'envie de voyager s'apparente pour le fabuliste à une forme de folie. Le Rat qui part découvrir la campagne possède « peu de cervelle » (Le Rat et l'Huître, VIII, 9). La Tortue qui, «lasse de son trou», veut «voir le pays », a «la tête légère»...

1 page - 1,80 €

Dans les quatre premiers livres des Confessions, Rousseau parle fréquemment de son amour pour les voyages à pied. Quelles réflexions cela vous suggère-t-il quant aux rapports de Rousseau avec la nature ?

|| Le goût des voyages et de la marche est l'un des thèmes les plus fréquents des premiers livres des Confessions. Cette passion semble suggérer une relation privilégiée de Rousseau à la nature. Encore faut-il tenter de définir les formes et les enjeux de cette relation. On étudiera dans un premier temps l'émerveillement de Rousseau...

2 pages - 1,80 €

« La poésie est uniquement une opération de l'esprit du poète exprimant les accords de son être sensible au contact de la réalité. » (Reverdy). ?

||Dans ce passage, Pierre Reverdy dénonce une conception erronée de la poésie qui prétend la trouver dans toutes les choses. Pour lui, elle est une création de l'homme et domine la nature. Il la définit ainsi : « La poésie est uniquement une opération de l'esprit du poète exprimant les accords de son être sensible...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous, comme Gilles Lipovetsky, que les modèles du passé sont actuellement délaissés, et que la vie de l'homme moderne, dans ses aspects tant matériels que socioculturels, est réglée par la mode (manière passagère de vivre et de penser) ?

||Plan proposé pour la discussion 1. Le règne de la mode a) Rejet des modèles passés b) Vie réglée par la mode II. Mode et contrainte a) Le retour à la terre b) Mode et norme Discussion rédigée Être à la mode, toujours courir après le « dernier cri », semble être devenu...

2 pages - 1,80 €

Un contemporain présente les livres comme de : « curieux parallélépipèdes de papier imprimé qui, pourtant, sont capables de nous donner les plus grandes joies, les émotions les plus fortes, ou aussi bien, de susciter notre colère ou notre mépris, notre h

||Plan adopté dans le devoir I. Le rapport à l'objet a) La bibliophilie b) Le beau livre c) L'objet sacralisé II. Le message a) Émotion dans la narration b) L'émotion vient de l'investissement affectif c) Réaction par rapport au contenu III. Le style a) Émotion esthétique b) Le matériau-mot c) Nouveau rapport...

4 pages - 1,80 €

« Qu'est-ce qu'un arbre sans sa racine ? Qu'est-ce qu'un fleuve sans sa source ? Qu'est-ce qu'un peuple sans son passé ?» s'interrogeait Victor Hugo dans «les Pyrénées ». En vous référant à des oeuvres littéraires que vous connaissez mais également à d'a

|| Introduction Le problème doit être posé sous sa double forme : historique et cul­turelle. Dans un premier temps, il faudra examiner le rôle du passé, dans la fondation d'une identité nationale et culturelle. Puis on verra comment ce passé, d'un point de vue culturel, permet à un peuple d'évoluer. Enfin, ce sont les...

4 pages - 1,80 €

Qui était Henri BERGSON ?

||BERGSON, Henri (1859-1941). — Philosophe français spiritualiste. Selon Bergson, la vision directe de l'esprit par l'esprit (= introspection) découvre que le moi se dissocie en un moi «profond» et un moi «superficiel». Le premier, identique à la «durée réelle», ne peut être communiqué ; a fortiori, il ne saurait être objet de science. Langage,...

1 page - 1,80 €

La société a-t-elle un rôle dans la formation de la personnalité ? Quel est ce rôle ?

||Introduction Dire de quelqu'un qu'il a de la personnalité, n'est-ce pas souligner qu'il n'est pas comme les autres hommes ? Et cependant, après Th. RIBOT, il est commun en psychologie de donner à ce mot le sens de « unité psychologique individuelle », que l'on oppose aux « dédoublements de la personnalité ». Il y a donc deux sens de...

3 pages - 1,80 €

BERGSON : toute conscience est mémoire ?

||Selon Bergson la mémoire est « coextensive à la conscience », cette dernière ne pouvant à la limite qu'être conscience du passé. En effet toute perception, « si instantanée soit-elle, consiste en une incalculable multitude d'éléments remémorés, et à vrai dire, toute perception est déjà mémoire. Nous ne percevons pratiquement que le passé, le présent pur étant l'insaisissable...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com