Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : nos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

5331 dissertations trouvées

Pour penser librement devons nous rejeter ce que nous apprennent les autres ?

Au premier abord, notre pensée semble pouvoir faire l'économie de celle des autres. Notre for intérieur ne semble pas avoir besoin du renfort d'autrui. Notre pensée est inviolable, inaliénable. Pourtant, à y regarder de près, on ne peut pas non plus négliger totalement autrui, son existence et sa pensée. Ne risque-t-on pas, sinon, de sombrer dans le solipsisme ou...

8 pages - 1,80 €

Préférons-nous toujours savoir la vérité ?

Bien définir les termes du sujet : - « la vérité » : c'est le caractère des jugements auxquels on peut accorder son assentiment, c'est-à-dire qui s'imposent à l'esprit, et qui est le fondement de l'accord universel entre tous les esprits. Ce sont des propositions dont est absente toute contradiction, quelle soit logique ou réelle. Il ne faut pas la confondre...

3 pages - 1,80 €

Le sceptique est-il un ignorant ?

Analyse: - Le terme sceptique vient du grec « skepsis » qui signifie observer, examiner, puis mettre en doute. Le sceptique est donc celui qui est incrédule par principe et qui met en doute toute affirmation. - L'ignorance se définit négativement comme le contraire du savoir. Le savoir est l'état qui consiste à tenir certaines proposition pour vraie avec certitude. Etre...

3 pages - 1,80 €

Devrait-on renoncer à ses opinions ?

Un échange d’opinions est nécessaire pour pouvoir débattre de la qualité d’opinions de chacun. Cet échange aura pour but d’enrichir la connaissance de chaque individu, pour ne pas s’obstiner sur des idées peut être fausses. Mais même si ce débat permet un échange et une ouverture sur des cultures et de modes de...

5 pages - 1,80 €

Avons-nous besoin du désir des autres ?

On se rappelle l'idée fondamentale de Spinoza selon laquelle le désir est l'essence de l'homme : « Toute chose s'efforce (autant qu'il est en son pouvoir) de persévérer dans son être » (Ethique, L. III). On comprend par là même que le désir constitue fondamentalement l'être de toute chose. Cependant, on verra dans le désir une marque véritablement humaine, en ce...

3 pages - 1,80 €

Nos désirs sont-ils la cause de nos erreurs ?

Le désir est ce mouvement qui me porte vers un objet que j'imagine source de satisfaction. Désir de fortune, de santé, etc. Il est une tendance ou une représentation que je fais d'une réalité. Il forme une image du réel qui est souvent inadéquate avec le réel lui-même. En ce sens, il semble que les désirs soient des...

4 pages - 1,80 €

Dans quel mesure l'expérience nous éloigne-t-elle du réel ?

 L'expérience est l'interaction que nous avons avec le monde par l'intermédiaire de nos sens. L'expérience sembla alors nous offrir directement une connaissance singulière, c'est-à-dire une connaissance qui porte sur un objet donné, accessible à la perception. Elle apparaît comme subjective et ne pouvant nous apporter une vue générale sur le réel.  L'expérience semble alors ne pas pouvoir...

3 pages - 1,80 €

Est-il facile de résister et de dire non ?

Résister à quelque chose ou à quelqu'un, c'est d'emblée se mettre en opposition, refuser un accord ou un compromis avec ce qui est proposé. La résistance peut être ainsi considérée comme une attitude, une réaction face à une volonté extérieure. « Dire non », de la même façon, c'est montrer et affirmer son désaccord avec quelque chose ou quelqu'un de...

4 pages - 1,80 €

Sommes-nous prisonniers de notre culture ?

||  Un ensemble de représentations, de croyances, de valeurs, de règles de conduites communes aux membres sociaux  (classe, société, groupe de société), qui s’expriment dans des systèmes symboliques : langues, religion, art, des institutions politiques, économiques et dans des manières durables, de penser et d’agir, intérioriser par les individus.      En un sens on peut...

5 pages - 1,80 €

Peut-on préférer l'ignorance à la vérité ?

|| « Je préfère ne pas savoir ! » dit-on quelquefois face à une nouvelle dont on pressent qu’elle va bouleverser notre existence, ou qu’elle va nous faire souffrir. Ainsi, nous avons tous déjà été confronté à ces situations dans lesquelles nous préférons ne pas connaitre la vérité.  Cependant, un tel choix va-t-il de soi ?...

5 pages - 1,80 €

Le desir est-il synonyme de souffrance ?

Pour Schopenhauer, la vie humaine est de loin la plus douloureuse. Car, outre de souffrir, l'homme a conscience de sa souffrance. La conscience redouble le caractère pénible de notre existence.          ||Le désir est une tension vers un objet ou un personne que l'on se représente comme source possible de satisfaction. Mais ne désirons nous pas ce dont...

4 pages - 1,80 €

Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ?

||Sujet classique, qui demande de bien s'organiser pour y répondre efficacement. Il ne faut tomber dans le piège de se dire qu'il y a plein de choses à dire et donc qu'il n'y a pas besoin de trop réfléchir. La vérité est envisagée comme possédant par elle-même une certaine force de conviction pouvant libérer. Elle...

2 pages - 1,80 €

Peut-on dire que l'inconscient agit à notre place ?

Bien définir les termes du sujet : - « Peut-on » : pose la question de savoir si l'idée proposée est acceptable, tout en demandant si c'est possible. Ici, le problème de la légitimité ne se pose pas, car les actes éventuellement produits par l'inconscient sont un fait, leur existence ne peut pas être remise en cause, les actes sont.   - «...

3 pages - 1,80 €

« La liberté, ton nom se décline en lettre de sang. ». ?

|| Liberté Être soi-même sa propre cause. • La liberté est l'absence de toutes contraintes extérieures. Elle définit un être qui n'agit qu'en fonction de sa propre nature. • Dans la philosophie classique, la liberté s'applique à tout individu dont les déterminations sont rationnelles. Forme la plus élevée de la liberté humaine, le libre arbitre caractérise une volonté qui n'agit que de...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com