Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : ont

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 >>

4321 dissertations trouvées

Comment la moralité individuelle peut-elle contribuer au progrès de la société ?

||Les devoirs, que définit la morale pratique, ne sont pas, en général, opposés ni même vraiment distincts. Par exemple, certains penseurs, comme Auguste Comte, justifient uniquement les devoirs individuels par l'intérêt social et le progrès de l'humanité. Même si cette conception est exagérée, la constatation sur laquelle elle repose est exacte. La moralité ...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de André Lalande : « La véritable personnalité morale, que l'on confond avec l'individualité, s'en dégage au contraire par degrés, à mesure qu'un être progresse dans la voie de la ressemblance et de l'unité humaine. »

|| Introduction. — On confond dans bien des doctrines individualité et personnalité (la morale personnelle consistant à développer l'individualité). Un penseur contemporain qui combat les Illusions évolutionnistes, André Lalande, distingue et même oppose ces deux notions lorsqu'il écrit...   1re partie. — Cette pensée peut étonner ; elle est contraire à plusieurs tendances de...

1 page - 1,80 €

Quels sont les différents sens du mot idéalisme ? peut-on trouver un lien entre eux ?

|| Introduction. — Dire d'un homme qu'il est un idéaliste, c'est, selon les uns, le louer, selon d'autres, le critiquer. C'est que le mot idéalisme a des significations diverses. On peut distinguer : 1e partie.  A. — L'idéalisme moral : le devoir et les sentiments moraux supposent un idéal ; car l'homme se représente une...

1 page - 1,80 €

Berkeley compare la spéculation philosophique à un voyage en pays étranger : « à la fin, je reviens d'où j'étais parti le coeur content et plus satisfait de moi-même ». Commentez cette pensée.

||  Introduction. — Qu'est-ce que la philosophie ? quels sont ses résultats ? Depuis qu'il y a des hommes, et qui pensent, on se l'est demandé. Le grand philosophe idéaliste Berkeley apporte à cette discussion une contribution intéressante, lorsque, ayant comparé la spéculation philosophique à un voyage, il écrit : 1e partie. — Comparaison de...

1 page - 1,80 €

Que pensez vous de cette condamnation portée par Marcel Aymé contre le romantisme et mise dans la bouche de M. Lepage, bourgeois imaginaire, d'opinion classique et réactionnaire : « La grande habileté du romantisme, qui est aussi son crime et son abjecti

||Le romantisme est accusé par beaucoup d'être un art trop sensible, trop affectif, un art des nerfs et de la faiblesse. Cette vision banale, un peu scolaire, M. Aymé la renouvelle en soutenant que ce qui est particulièrement grave dans le romantisme, ce n'est pas de peindre la faiblesse de l'homme, mais de la...

4 pages - 1,80 €

Philippe Audoin écrit dans son ouvrage sur Breton (1970) : «Breton assignait au surréalisme l'objectif - suspect aux politiques comme aux philosophes - de contribuer à la formation d'un nouveau mythe. Il ne s'agissait certes pas d'agencer de toutes pièce

|| Après avoir rappelé qu'il faut démolir les églises, Breton, dans une Dédicace à Armand Hoog. écrivait: « Vive le mythe nouveau ! ». se révélant ainsi parfaitement conscient de l'aspect mythique de son œuvre, de sa volonté de retour aux grandes sources collectives de l'humain. Rompant avec la pensée classique, trop abstraitement universaliste ...

3 pages - 1,80 €

Être homme c'est précisément être responsable. C'est connaître la honte devant une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. C'est être fier d'une victoire que les camarades ont remportée. C'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue à bâtir le

||L'idée de responsabilité implique ordinairement la simple conscience de nos actes, de leur sens, de leur portée; c'est une valeur individuelle. Mais Saint-Exupéry élargit considérablement ce sens : être homme n'est-ce pas aussi prendre conscience des souffrances et des progrès de l'humanité tout entière, humanité dont chacun de nous est partie intégrante et ...

2 pages - 1,80 €

Un écrivain contemporain déclare : « C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran. » Partagez-vous ce sentiment ?

|| Remarques sur le sujet    1. Est posé ici le problème de l'adaptation d'une œuvre littéraire au cinéma; le sujet ne porte cependant que sur le roman. On laissera donc de côté le problème très différent de l'adaptation d'une pièce de théâtre. Par contre on pourra, en considérant qu'elle fait partie du genre romanesque, parler...

3 pages - 1,80 €

Vigny, et bien d'autres après lui, ont accusé la technique d'enlever au monde sa beauté. Montrez que vous comprenez cette position et expliquez la vôtre ?

|| Introduction    La révolution industrielle et ses conséquences : chemins de fer, usines, barrages, lignes électriques qui nuisent à la beauté des paysages. D'où une levée de boucliers contre la technique : Vigny et tout le courant d'opinion qui se situe dans le prolongement de cette réaction.   Première partie : la technique contre la...

1 page - 1,80 €

J. Fourastié écrit dans son livre. Le grand espoir du XXe siècle : « Les machines modernes en prenant pour elles toutes les tâches serviles, qui sont du domaine de la répétition inconsciente, en libèrent l'homme, et lui laissent les seuls travaux qui res

|| Remarques sur le sujet • Le sujet : il s'agit d'un passage très souvent donné dans les examens; la connaissance du livre de Fourastié peut aider le candidat mais elle n'est pas indispensable. Il est nécessaire de s'arrêter sur l'expression machines modernes. Il ne s'agit pas de la machine en général, mais de la...

2 pages - 1,80 €

Un sociologue contemporain écrit que « la publicité est l'ultime violence du monde moderne, en ce qu'elle porte à désirer l'indésirable ». Commentez cette affirmation. ?

xxx ?|| Introduction    Toute consommation économique répond-elle à un besoin économique ?  Répondre à cette question suppose que l'on ait préalablement évalué la nécessité d'un bien économique, ce qui ne peut se faire sans tenir compte de la diversité des contextes. On peut reformuler la question ainsi : toute consommation d'un bien économique ou d'un produit...

2 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur les Misérables et vos lectures personnelles, vous vous demanderez si la fonction du roman est d'être utile et quelles en sont les ressources ?

|| Le roman est un récit en général assez long, qui fait vivre des personnages dans un milieu et un temps précis. Le roman fait donc connaître aux lecteurs la psychologie, l'évolution, le destin des personnages. Le roman se définit par sa destination à la lecture individuelle, à la différence des contes ou de...

2 pages - 1,80 €

En y mêlant de la fantaisie romanesque, Rabelais nous a donné dans l'abbaye de Thélème son idéal de vie. Des gens « libères, bien nés et bien instruits » y font « ce qu'ils veulent ». C'est-à-dire qu'ils lisent, étudient, écrivent en vers et en prose, ch

||Un pareil sujet comporte d'abord deux exposés analytiques d'idées: l'analyse de la doctrine de Rabelais dans l'abbaye de Thélème et l'analyse générale de la doctrine de Montaigne. C'est en effet après une révision exacte de cette doctrine que vous pourrez la comparer comme il convient à celle de Rabelais. La matière du sujet vous...

1 page - 1,80 €

Montaigne a écrit de lui-même : « J'étudiai jeune pour l'ostentation; depuis, un peu pour m'assagir; à cette heure, pour m'ébattre; jamais pour le quêt [profit].» Dans quelle mesure a-t-il ainsi décrit l'inspiration des Essais ?

||Pour l'essentiel, c'est une dissertation polémique en ce sens qu'elle vous demande de discuter la phrase prise comme un jugement général des Essais ; mais avant de préciser cette discussion, il vous faut faire une description de la doctrine des Essais, pour comparer ensuite cette description un texte qui est votre sujet. Montaigne a...

1 page - 1,80 €

Mme de Sévigné écrit de Montaigne : « Ah! l'aimable homme. C'est mon ancien ami. » En quoi consiste, selon vous, l'amabilité de Montaigne ?

||C'est, avant tout, un sujet d'analyse d'idée, l'analyse de l'idée d'amabilité telle qu'elle existe chez Montaigne. Etablissons d'abord une distinction, nécessaire très souvent quand il s'agit d'un écrivain, celle du fond et de la forme. L'amabilité de Montaigne tient d'abord à ses idées. Le sujet précédent nous a fait connaître sa doctrine; mais nous...

1 page - 1,80 €

Voltaire écrit dans ses Lettres philosophiques : « Il me paraît qu'en général l'esprit dans lequel Pascal écrivit ces Pensées était de montrer l'homme sous un jour odieux. Il s'acharne à nous peindre tous méchants et malheureux. Il écrit contre la natur

||Le sujet vous demande une dissertation explicative et une dissertation polémique. Mais il ne faut pas vous tromper sur cette explication et cette discussion. Il ne s'agit pas d'expliquer, en les analysant, des expressions ou phrases complexes; Voltaire dit nettement ce qu'il veut dire. Mais il faut expliquer comment ce jugement se rapporte, bien...

1 page - 1,80 €

Pascal a dit : « Ceux à qui Dieu a donné la religion par sentiment du coeur sont bien heureux et bien légitimement persuadés. Mais ceux qui ne l'ont pas, nous ne pouvons la leur donner que par raisonnement en attendant que Dieu la leur donne par sentimen

||Cette dissertation est de même nature que la précédente. Il s'agit de comparer cette phrase, conçue comme une sorte de programme, avec ce que nous trouvons dans les Pensées. D'autre part, bien qu'on vous dise de « montrer comment » et non pas « dans quelle mesure », il est évident qu'on ne vous...

2 pages - 1,80 €

Discuter ce jugement de G. Lanson : « Le reproche qu'on pourrait faire à Corneille, ce serait plutôt, tout au contraire de ce qu'on a dit, d'avoir trop exclusivement tiré l'action des caractères : à tel point que sa tragédie a parfois quelque chose de fa

||Sujet difficile en ce sens qu'il faut comprendre : « Tout au contraire de ce qu'on a dit ». Lanson fait allusion à cette idée, en effet courante, que la volonté du héros cornélien est telle qu'elle surmonte l'obstacle dès qu'il se présente; d'où la nécessité d'imaginer un second, un troisième obstacle et de...

1 page - 1,80 €

Les Goncourt ont écrit dans leur journal : Voltaire est immortel et Diderot n'est que célèbre. Pourquoi ? Voltaire a enterré le poème épique, le conte, le petit vers, la tragédie. Diderot a inauguré le roman moderne, le drame et la critique d'art. L'un e

|| Les intentions des Concourt sont claires : à leurs yeux, Voltaire représente un Classique sur le déclin, Diderot un préromantique et même un précurseur du roman réaliste du XIXe siècle. Ce jugement est-il justifié? Développement. a) Voltaire, le dernier des Classiques. b) Diderot, le premier génie de la France nouvelle. Cette partie du jugement...

1 page - 1,80 €

Au mois d'octobre 1750, paraissait le prospectus de l'Encyclopédie, Vous supposerez que Diderot, quelques semaines auparavant, écrit à Voltaire pour lui demander sa collaboration. Il lui montre la grandeur et l'utilité de ce dictionnaire raisonné des sci

|| 1° CIRCONSTANCES : tout d'abord, il convient de se reporter à l'histoire de l'Encyclopédie et de ses vicissitudes. A l'origine, l'Encyclopédie, devait être une simple traduction française de l'Encyclopédie des Arts et des Sciences (1727) de l'Anglais Chambers, Le libraire Le Breton, après la mort de Sellius et l'abandon de Mills, ses deux premiers...

1 page - 1,80 €

Qu'y a-t-il de commun, qu'y a-t-il de différent dans les systèmes pédagogiques de Rabelais, de Montaigne et de Rousseau ?

|| Le système de Rousseau. a) Suivre la nature, en isolant l'enfant de la société et en le confiant à un précepteur. b) Education suivant l'évolution physique : éducation des sens jusqu'à 12 ans, de l'intelligence jusqu'à 16, puis du cœur. c) éducation à la campagne; importance de l'hygiène, des exercices physiques ; instruction par...

1 page - 1,80 €

Loin d'être un initiateur, André Chénier est la dernière expression d'un art expirant. C'est à lui qu'aboutissent le goût, l'idéal, la pensée du XVIIIe siècle. Il résume le style Louis XVI et l'esprit encyclopédique. Il est la fin d'un monde. Ce jugement

||Depuis Sainte-Beuve, Chénier est considéré comme le premier en date des poètes romantiques. Au contraire, ce jugement le reporte dans le passé et le rattache étroitement au règne de Louis XVI. Il se rapproche de ce mot d'Anatole France : Novateur, personne ne le fut moins. Il est étranger à tout ce que l'avenir...

2 pages - 1,80 €

Les hommes ont-ils besoin de religion ?

|| La religion est bien souvent un sujet délicat à traiter de par sa nature. En effet la religion est un ensemble de croyances et de pratiques envers une puissance surnaturelle ce qui, par définition, ne dépend que de la foi des individus. Ainsi dans chaque société et pour chaque individu, les points de...

7 pages - 1,80 €

Corneille a écrit de la tragédie : « Sa dignité demande quelque grand intérêt d'Etat ou quelque passion plus noble et plus mâle que l'amour, telles que sont l'ambition ou la vengeance, et veut donner à craindre des malheurs plus grands que la perte d'une

||Les deux parties de cette dissertation sont indiquées par le texte même : expliquer — discuter. L'explication est donnée par les sujets précédents, par la doctrine de la tragédie grande. Le texte de Corneille vous dirige cependant ici vers les exemples qui devront nourrir votre développement; montrez comment dans les tragédies de Corneille, lorsque...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com