Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : ont

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 >>

4321 dissertations trouvées

André Maurois écrit que "les hommes ont toujours vécu au-dessus d'un abîme" et que cette situation ne les a pas empêchés " d'aimer, de travailler et de créer". Que pensez-vous d'une telle affirmation ?

||Bien que le trait le plus effrayant de notre condition soit, sans conteste, le fait d'être mortels, André Maurois propose, dans sa Lettre ouverte à un jeune homme, la possibilité d'une existence riche d'espoirs et de réalisations. Il écrit en effet que « les hommes ont toujours vécu au-dessus d'un abîme » et que...

1 page - 1,80 €

« Il y eut un temps où le voyage confrontait le voyageur à des civilisations radicalement différentes de la sienne et qui s'imposaient d'abord par leur étrangeté. Voilà quelques siècles que ces occasions deviennent de plus en plus rares. Que ce soit dans

||Un temps n'est plus ! Celui où le voyage comblait le goût de l'exotisme que nourrissait la fascination exercée par les pays lointains — l'appel de Tailleurs se traduisant sinon par un départ effectif, du moins par une curiosité avide pour les mœurs étrangères en même temps qu'étranges.  Ce temps est idéalement illustré, aux...

2 pages - 1,80 €

Alors qu'on pouvait lire dans la Revue « Le Réalisme », publiée vers 1860 : « Le Réalisme conclut à la reproduction exacte, complète, sincère du milieu social, de l'époque où l'on vit... », Montherlant a écrit : « Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéress

||En présentant comme contradictoires la conclusion publiée dans la revue Le Réalisme (« Le Réalisme conclut à la reproduction exacte, complète, sincère du milieu social, de l'époque où l'on vit... ») et l'objection formulée par Montherlant (« Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéresse trop à son époque, sous peine de faire des œuvres...

2 pages - 1,80 €

Enthousiasmé par une de ses premières lectures, Albert Camus écrit : « Nanti d'une étrange et neuve liberté, j'avançais hésitant, sur une terre inconnue. Je venais d'apprendre que les livres ne versaient pas seulement l'oubli et la distraction. » En appu

||• Les sujets sur la lecture sont fréquents. Ne reproduisez pas sans réflexion un cours : il faut toujours vous adapter à l'intitulé exact. La citation de Camus peut vous aider à trouver des idées ou un plan, mais pensez aussi à l'analyser lors du développement. L'idée de liberté devra être commentée.  • Le...

3 pages - 1,80 €

« Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celle de nos pères, celle de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. » Montesquieu, Esprit des lois, IV, 1748. Pense

||• Cette citation est extraite de la quatrième partie de L'Esprit des Lois, dont le titre est « Que les lois de l'éducation doivent être relatives aux principes du gouvernement ». Le paragraphe que commence notre phrase se termine par cette explication : « Cela vient, en quelque partie, du contraste qu'il y a...

3 pages - 1,80 €

Jean-Claude Grumbach, scénariste et dramaturge contemporain, confie à un journaliste qu'il observe le monde « avec un oeil sur le sordide, un oeil sur le sublime ». En vous appuyant sur les oeuvres que vous connaissez, sans vous limiter nécessairement au

|| • La phrase porte sur l'observation du monde, mais bien entendu elle concerne les œuvres puisque J.-C. Grumbach est un créateur. Vous pouvez analyser la présence du sublime et du sordide dans les arts, séparés ou mélangés, et vous interroger sur le sens de cette présence. • Soyez sensibles à l'opposition extrême entre les termes de...

3 pages - 1,80 €

Dans les oeuvres poétiques et romanesques, une femme est souvent la figure centrale ou le premier plan. Estimez-vous que la place occupée par les femmes dans la littérature correspond à l'idée qu'elles se font d'elles-mêmes ou que la société leur renvoie

|| • Ce sujet suppose une approche double du problème : d'une part il s'agit de la femme comme thème littéraire (« place dans la littérature »), et d'autre part se trouve mis en jeu le lien entre l'œuvre et sa lectrice (« image qu'elles se font d'elles-mêmes... »). Il faut donc prendre en considération...

3 pages - 1,80 €

Vie et oeuvre de MONTAIGNE

Michel Eyquem de Montaigne naquit en Périgord an 1533. Il reçoit une solide formation humaniste, étudie la philosophie à Bordeaux et le Droit à Toulouse. En 1554, il devient Conseiller à la Cour des Aides à Périgueux et passe en 1557 au Parlement de Bordeaux (où il rencontre son fameux ami La Boétie). Marié en...

3 pages - 1,80 €

A travers le roman et l'adaptation filmique de Frears des Liaisons Dangereuses, comment expliquer que tant de personnages se dévoilent et se confessent, alors que dans un contexte religieux et culturel du XVIIIe siècle, seul un homme d'église est habilit

||  Introduction :               Choderlos de Laclos publie les Liaisons Dangereuses en 1782 ; comme l’indique notre sujet la parution d’un tel ouvrage au XVIIIe siècle ne va pas de soi. En effet, le XVIIIe siècle est le siècle des Lumières, de la Raison et de la Morale alors que ce roman épistolaire se présente comme...

3 pages - 1,80 €

Quelles sont les limites de la connaissance sensible ?

|| Dès l'Antiquité, de nombreux philosophes — et pas seulement les spiritualistes - ont souligné l'insuffisance de la connaissance délivrée par les sens. Démocrite (v siècle av. J.-C.) déclarait qu'«il existe deux connaissances, l'une due aux sens, l'autre à l'intellect ; à celle due à l'intellect, il donne le qualificatif de légitime, en lui accordant...

2 pages - 1,80 €

Les mathématiques sont-elles le modèle d'intelligibilité par excellence ?

||Tous ceux, écrit Descartes ( 1596-1650), qui sont versés dans la géométrie savent «qu'il ne s'y avance rien qui n'ait une démonstration certaine» (Méditations métaphysiques, 1641) : aussi, les mathématiques, déclare-t-il, Font-elles, d'emblée, attiré, «à cause de la certitude et de l'évidence de leurs raisons» (Discours de h méthode, I - 1637). Il...

1 page - 1,80 €

Quels sont les principales caractéristiques de l'objet et de la méthode des mathématiques ?

xxx ?|| Objet et méthode des mathématiques Quelles sont donc les principales caractéristiques de l'objet et de la méthode des mathématiques ? Quelle est la nature de cette science qui fascine tant le philosophe ? Abstraction de l'objet mathématique Selon le mot de Goblot (1858-1935), les sciences rationnelles (mathématiques et logique) «n'ont pas besoin, pour être vraies,...

1 page - 1,80 €

Qui était MERLEAU-PONTY ?

Disciple de Husserl, Merleau-Ponty est avec Sartre le représentant le plus célèbre de la phénoménologie en France. Normalien, agrégé, il suit une carrière universitaire classique. Professeur au lycée de Saint-Quentin, il enseigne à la Sorbonne dès 1949 et est élu au Collège de France (1952) succédant à Lavelle dans la chaire occupée...

3 pages - 1,80 €

Faut-il lutter contre ses désirs ?

||Le désir joue un rôle ambigu dans la vie de l’homme dans la mesure où d’un côté il vise un but qui lui apportera de la satisfaction mais de l’autre lui fait ressentir un manque et s’accompagne donc de souffrance. Paradoxalement, le désir peut donc nous rendre malheureux alors qu’il vise le plaisir… De...

5 pages - 1,80 €

Commentez cette opinion d'Henry de Montherlant : « Aucune preuve d'intelligence ne surpasse celle de voir le monde tel qu'il est, et de le trouver bon, c'est-à-dire en termes familiers, de se sentir bien dans sa peau ». ?

|| Définition - définir les termes du sujet, - situer l'auteur, si vous le connaissez. Conception générale Vous pouvez approuver purement et simplement cette opinion de Montherlant et montrer comment vous l'appliquez dans votre vie personnelle. Vous avez aussi le droit (ou peut-être même le devoir) de la discuter ou de la condamner. C'est ce que nous...

1 page - 1,80 €

Commentez cette pensée de Louis Jouvet qui s'applique non seulement au métier de comédien, mais à tous les métiers : « Un métier est une façon de vivre. Ce ne sont pas les recettes du métier qui importent le plus, mais l'attitude, l'esprit pour le pratiq

||Louis Jouvet (1887-1951) s'est distingué comme acteur (vous avez certainement vu plusieurs de ses films), metteur en scène et directeur de théâtre ; il a aussi été un grand professeur en ce domaine.  Vous pourrez analyser la notion de métier, qui a deux sens principaux, pouvant désigner soit une profession déterminée ou un ensemble de...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette affirmation de Royer-Collard: Les libertés, ce sont des résistances ?

||La Boétie dans De la Servitude volontaire, ou « Contr’Un » pose la question de savoir  comprendre comment des millions de personnes peuvent obéir à un seul homme aux dépens de leur liberté : c’est-à-dire comprendre comment une servitude volontaire est possible. Plus exactement c’est la question de l’autorité fixant l’obéissance qui pose problème et c’est...

5 pages - 1,80 €

Vous rappellerez très rapidement le sujet du Misanthrope et vous montrerez comment cette pièce est à la fois une comédie de moeurs et une comédie de caractère. ?

|| Un honnête homme, Alceste, querelle un de ses amis, Philinte, pour avoir accueilli trop aimablement quelqu'un qu'il connaît à peine, et, là-dessus, fait une déclaration de misanthropie et de pessimisme : il hait tous les hommes. Les uns, parce qu'ils sont méchants et malfaisants, Et les autres pour être aux méchants complaisants. Il professe...

4 pages - 1,80 €

« Le classicisme est une victoire sur le romantisme intérieur », a dit un critique contemporain. En prenant vos exemples dans le théâtre de Racine, montrez : 1° Comment sa tragédie peint fortement les passions et reste cependant « raisonnable », c'est-à-

|||| Début. — On peut appeler romantisme intérieur la disposition naturelle à s'abandonner aux excès de l'imagination et de la sensibilité. Les classiques y ont échappé par une victoire de la raison. 1. Rôle de la raison dans l'école de 1660 : critique de Boileau, comédie de Molière, tragédie de Racine, fables de La Fontaine. C'est...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com