Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : nos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

5331 dissertations trouvées

La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?

De plus, il faut le reconnaître, un certain stoïcisme est bienfaisant : il tonifie et immunise contre les mesquines déceptions de l'existence; l'insensibilité voulue donne une délicatesse de sentiments qui manque à celui qui n'a pas appris à se raidir contre la première impression; il est bien vrai qu'il n'y a de bonheur possible sur terre qu'à la...

4 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

II s'en faut de beaucoup, avons-nous dit, que cette affirmation entraîne l'assentiment immédiat. A. ? On croirait plutôt le contraire. Scientia inflat, dit l'auteur de l'Imitation. Loin de nous humilier, le savoir nous rend orgueilleux. Si on en doutait, il suffirait d'observer l'attitude des Européens au milieu d'une population dont l'industrie en est restée aux procédés empiriques hérités des ancêtres. N'est-ce...

3 pages - 1,80 €

Commentez et appréciez ce texte de Kant : « La morale n'est pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. »

Ce bonheur, nous pouvons chercher à l'obtenir, à la condition de rester fidèles à nos devoirs, et KANT s'insurge contre ceux qui lui font dire « que l'observation de la loi morale, sans aucun égard au bonheur, est pour l'homme l'unique but final, et qu'elle doit être regardée comme la seule fin de la créature ». Non seulement nous...

3 pages - 1,80 €

Toutes nos facultés intellectuelles sont-elles susceptibles d'être développées par la volonté ?

.. D'ailleurs il n'y a pas en réalité des facultés radicalement indépendantes : nous observons, non seulement avec nos yeux et avec notre intelligence, mais encore avec notre mémoire et notre imagination; il y a de l'intelligence et de l'imagination dans la mémoire... Par suite le développement de toute faculté entraîne un progrès pour les autres. B. Mais une...

1 page - 1,80 €

La sagesse consiste-t-elle à savoir davantage pour pouvoir davantage et conquérir la nature ; ou bien à maîtriser et à borner ses désirs afin de réduire au minimum la dépendance où nous nous trouvons par rapport aux choses ?

Comme source d'énergie, le primitif ne connaissait que ses muscles. Une première conquête fut la domestication des animaux, dont la force musculaire fut utilisée pour les besognes les plus pénibles. Mais le grand progrès fut la découverte et l'exploitation rationnelle des immenses forces physiques qui se perdaient sur terre ou qui restaient enfouies dans le sous-sol. On eut...

4 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de ce mot de Renan : « Le monde véritable que la science nous révèle est de beaucoup supérieur au monde fantastique créé par l'imagination » ?

La raison, instrument indispensable de toute science, peut seule nous donner une interprétation synthétique du monde. Enfin, une foi raisonnable peut résoudre heureusement les problèmes laissés en suspens par la philosophie. c) En tout cas, le savant manque d'esprit scientifique en jugeant fantastique le monde connu par des moyens autres que ceux de la science positive. B. La supériorité du...

2 pages - 1,80 €

Les valeurs sont-elles l'?uvre de notre moi ?

.. Chaque conscience, dit-il, sous l'influence du milieu, de l'éducation, de l'hérédité, voit les règles morales sous un jour particulier ». Toutefois, ce coefficient personnel dans la réception des valeurs semble, aux yeux de DURKHEIM, être surtout négatif. Il y a beaucoup plus, selon lui, dans la conscience collective que dans la conscience individuelle : « Des multiples...

1 page - 1,80 €

Expliquez et appréciez cette pensée de Marcel Proust : « Une personne est une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer, pour laquelle il n'existe pas de connaissance directe, au sujet de quoi nous nous faisons des croyances nombreuses à l'aide de paroles

Qu'est-ce donc qui nous est donné ? ? B ? Des paroles et des actions à l'aide desquelles nous nous faisons des croyances nombreuses. L'essentiel de notre connaissance d'autrui repose sur l'interprétation de ce qu'il dit et fait. Nous croyons qu'un tel est méchant parce que nous l'avons vu agir méchamment ou entendu tenir des propos méchants. Dans les...

3 pages - 1,80 €

La notion de valeur ? (Plan)

|| INTRODUCTION  Place de l'axiologie (étude de la valeur et des valeurs) dans la philosophie contemporaine : on prend conscience des valeurs quand elles sont menacées.    I. L'ANALYSE    — A — Jugements de réédité et jugements de valeur.  Constater et Apprécier. Point de vue positif et point de vue normatif. Monde de l'existence et...

1 page - 1,80 €

« On sait bien Qu'on est le même, mais on serait fort en peine de le démontrer. Le «moi» n'est peut-être Qu'une notation commode» (Valéry).

Quand mes perceptions sont absentes pour quelque temps, quand je dors profondément, par exemple, je suis, pendant tout ce temps, sans conscience de moi-même et on peut dire à juste titre que je n'existe pas. Et si toutes mes perceptions étaient supprimées par la mort, si je ne pouvais plus penser, ni éprouver, ni voir, aimer ou haïr...

3 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

D'une façon générale, en effet, savoir, c'est pouvoir. Pour obtenir un résultat jugé désirable, il ne suffit pas de le vouloir avec énergie : il faut aussi connaître les causes dont il dépend, les lois qui régissent cette partie du réel. Suivant le mot célèbre de Francis BACON : on ne commande à la nature qu'en lui obéissant,...

3 pages - 1,80 €

Faut-il changer le proverbe de Boileau et écrire: Ce qui s'énonce bien se conçoit clairement ?

. Une bonne méthode est un télescope avec lequel on voit ce qui échappait à l'oeil nu. C'est proprement la méthode qui invente, comme ce sont les télescopes qui découvrent ». ? Une thèse analogue sera reprise plus tard par L. de BONALD : « L'homme pense sa parole avant de parler sa pensée » et, en définitive,...

1 page - 1,80 €

La raison peut-elle constituer le principe suffisant de notre conduite ?

Le rôle de la raison dans la vie morale n'est donc pas exclusif : « La raison, écrit A. LALANDE (La Raison et les normes, p. 143), n'est pas une fée : elle n'a pas à renouveler pour nous le miracle de la création ex nihilo. » Son rôle est toutefois capital.A. ? D'abord, en tant que faculté...

1 page - 1,80 €

Les notions de responsabilité, de mérite et de démérite sont-elles applicables à des collectivités, par exemple, à des familles ou à des nations ?

B. ? De là résultent deux conséquences. ? 1° En tant que membre d'une collectivité, l'individu participe à la responsabilité de celle-ci dans la mesure où non seulement il a participé à son activité, mais aussi dans la mesure où, par son abstention, sa passivité, voire peut-être sa lâcheté, il a laissé accomplir des actes que le droit...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette pensée de Simone Weil : «II n'est rien en nous qui ne proteste contre le temps et pourtant, tout en nous est soumis au temps.»

Dans l'ordre du sentiment, sans mémoire nous serions réduits à des réactions émotives instantanées. 3. La connaissance implique la mémoire ; la moindre perception déjà implique la synthèse de représentations diverses dans le temps. ? Le temps objectif et le temps subjectif : 1. Le temps emporte tout sans retour, il est irréversible : nous ne pouvons pas revivre l'année qui...

2 pages - 1,80 €

Que gagnons-nous à travailler ?

(Manuscrit de 1844) Le but de toute vie humaine ne s'incarne pas dans le travail, comme le dit Nietzsche le travail n'est pas ne fin mais un moyen. 3. Le travail, dans les conditions idéales, permet à l'homme de se réaliser et de devenir humain "Il est tout aussi faux de s'imaginer que,...

3 pages - 1,80 €

Le sentiment de notre dignité personnelle implique-t-il que nous n'ayons de devoirs que vis-à-vis de nous-mêmes ?

3) Les limites de la discussion se trouvent précisées de deux manières : d'abord ainsi que nous l'avons observé, il n'y a pas lieu de déterminer « autre que nous-mêmes » ; de ce côté (réserve faite des règles relatives à la recherche des idées, au plan et à la composition), l'extension du débat n'aurait donc rien de...

3 pages - 1,80 €

D'un point de vue moral, vaut-il mieux être libre, au risque de mal faire, ou bien étant mis dans l'impossibilité de mal faire, être innocent par contrainte ?

D'un point de vue moral, vaut-il mieux être libre, au risque de mal faire, ou bien étant mis dans l'impossibilité de mal faire, être innocent par contrainte ? On demande de choisir entre deux hypothèses : liberté et contrainte, non pas au point de vue de leur vérité, mais au point de vue de leur valeur morale. Chaque hypothèse...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com