Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : d etres

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 >>

3713 dissertations trouvées

Suis-je vraiment ce que j'ai conscience d'être ?

||Ma subjectivité n'est-elle pas un obstacle à une connaissance objective de moi-même ? Quand je prétends me connaître, ne suis-je pas, au fond, de mauvaise foi ? Et s'il m'arrive de reconnaître en moi tel ou tel défaut, n'est-ce pas par complaisance ou pour le nier par cet acte même de sincérité ?||I.                   Je ne suis que ce...

7 pages - 1,80 €

Les romantiques voyaient dans l'affectivité le facteur essentiel du travail créateur. Pourtant, Diderot nous dit : « Les grands poètes, les grands acteurs, et peut-être en général tous les grands imitateurs de la nature sont les êtres les moins sensibles

||CONSEILS PRELIMINAIRES    1. Le sujet exige une certaine culture, une connaissance assez approfondie des théories esthétiques du XVIIIe et du XIXe siècles, connaissance qui d'ailleurs ne dépasse pas les possibilités d'un bon élève. Il reste préférable, pour ne pas s'engager dans un contre sens à propos de la formule de Diderot, d'avoir lu...

4 pages - 1,80 €

Examinez cette pensée de Valéry : « On sait bien qu'on est le même, mais on serait fort en peine de le démontrer. Le moi n'est peut-être qu'une notation commode. » ?

||CONSEILS PRELIMINAIRES    Paul Valéry n'écrit pas au hasard. Il faut faire attention au choix des mots qu'il emploie, bien qu'ils ne soient pas faciles à expliquer, souvent. Qu'entend-il par une notation commode ?  Le plus délicat est évidemment le terme «le même». Ici, tel qu'il est employé, il garde assez de vague pour contenir...

3 pages - 1,80 €

La culture fait-elle de nous des êtres artificiels ?

Plus exactement, on peut dire alors Rousseau dans le Second Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes que la culture est ce passage de l’homme de l’état sauvage, ou de guerre, à l’état civil. Il s’agit d’une transition de la solitude à la multitude. C’est pourquoi Rousseau parle de la...

3 pages - 1,80 €

Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?

|| La conscience est la connaissance qu'à l'homme de ses  pensées, de ses sentiments, de ses actes. Quiconque dit « je »  affirme et présuppose en même temps l'unité de sa pensé et  l'identité de sa personne. Le « Je » qui pense est un sujet  conscient d'exister. Mais le problème réside essentiellement ...

6 pages - 1,80 €

Commentaire du texte de Freud: "L'homme n'est pas un être doux..." ?

||Notre intérêt se porte ici sur un texte ou FREUD développe une  conception très négative et très négative et très pessimiste de la  nature humaine. Selon lui, en effet, l'homme est d'une nature  violente et agressive ce qui a pour conséquence de mettre en péril  le bon fonctionnement de la vie social. La première...

3 pages - 1,80 €

L'homme immoral peut-il être heureux ?

|| Incipit : Avec le tournant socratique de la pensée antique grecque s’opère la fondation conceptuelle de la philosophie comme discipline de pensée, savoir rationnel. Une telle fondation a pour corollaire, selon Cicéron (Tusculanes), la préoccupation éthique, ou morale (ces termes ne sont pas pour l’instant distingués). Et au principe des réflexions menées sur la...

2 pages - 1,80 €

Suffit-il d'être libre pour être humain ?

|| Incipit : Si c’est un homme titre Primo Lévi dans son ouvrage relatant le vie des camps. Où le “ si ” doit être entendu, non pas comme une implication hypothétique (si… alors…), ni sur le mode optatif (“ s’il se pouvait qu’il soit… ”), mais bien comme l’affirmation d’une identification, d’une identification discriminante, c’est-à-dire fondée sur un...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com