Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : defini

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

735 dissertations trouvées

3 pages - 1,80 €

La conscience peut-elle se définir par la pensée ?

On appelle couramment « cartésienne » la conception de la pensée associée aux deux thèses suivantes :1.  La connaissance que nous avons de nos propres états mentaux est certaine et infaillible ; 2 Il n'y a rien dans notre esprit dont nous ne soyons en quelque manière conscients. La première thèse assimile la pensée (cogitatio) à l'esprit (mens) et sert à établir...

2 pages - 1,80 €

Le progrès technique est-il indéfini ?

Si la technique n'a pour but que de pallier à des déficiences de la nature, il semble qu'au-delà d'une certaine limite comme notre modernité nous l'a montrée , que le progrès technique à outrance ou sans fin ne peut qu'aboutir qu'à une privation de liberté, à une dégradation de la nature ou plus largement...

3 pages - 1,80 €

Que penser de cette définition : l'homme est un être qui s'invente des dieux ?

Elles attribuaient chaque phénomène naturel à l'intervention d'un dieu. Vico(auteur de La science nouvelle) voit dans la création d'un dieu la réaction face à un événement naturel qui a effrayé les premiers hommes, la foudre. Dès lors, ils ont inventé un dieu et y ont cru. Pour Hobbes, comme pour Hume, la croyance religieuse découle d'un sentiment d'impuissance devant...

2 pages - 1,80 €

Comment se définit l'idée de Bien dans les morales de l'Antiquité ?

La forme du Bien, elle, se place au sommet du système. A toutes les formes, elle communique l'existence et l'essence. » Gomment définir le Bien ? « Le Bien apparaît tantôt comme la source, tantôt comme l'ensemble de tout ce qui est. Ce dernier aspect ne doit pas s'interpréter dans un sens collectif. Le Bien n'est pas la...

1 page - 1,80 €

Comment définir la moralité ?

Au lieu de se fermer sur soi et de s'enfermer dans la tour d'ivoire de la sagesse antique (attitude qui persiste évidemment et que l'on retrouve jusque chez un Montaigne), l'homme moral sent l'obligation de s'ouvrir sur autrui, de penser à l'humanité, d'?uvrer pour son prochain. L'idée de Cité de Dieu prend, dès saint Augustin, une consistance terrestre (puisque...

2 pages - 1,80 €

L'homme peut-il vivre sans une définition de l'homme ?

  Le but pour un homme est donc de vivre à la lumière de cette vie instinctive  qu?il recèle, bien enfouie en lui, à cause des cadres qui le conditionnent : « Ce qui importe le plus c?est la vie : le style doit vivre » (Nietzsche, Lettre à Lou Andréa Salomé).      c. Montaigne a lui aussi marqué une certaine aversion concernant...

3 pages - 1,80 €

La conscience définie-t-elle l'humanité de l'homme ?

Ceci permet à Descartes de définir l'homme comme substance pensante, ou "consciente" au sens d'une conscience réflexive, permettant la conscience de soi. - Husserl : l'homme se constitue comme humain par la structure de la conscience, conçue selon la relation de l'intention, qui permet à l'homme d'avoir un accès au monde extérieur en tant qu'extérieur (Méditations cartésiennes). C'est cette...

4 pages - 1,80 €

Peut on définir la religion par sa fonction sociale ?

Peut on définir la religion par sa fonction sociale ?|| La religion est encore partout présente dans le monde. On trouve ainsi une multitude de croyances religieuses et de Dieux et il existe d’innombrables formes de religion, dans le temps comme dans l’espace. Mais cela n’empêche pas le fait religieux d’être universel : il n’est pas...

5 pages - 1,80 €

Peut-on définir le bonheur ?

Comme le note Platon : « N'est-il vrai que, nous autres hommes, désirons tous être heureux ? ». Le bonheur serait donc l'objet recherché par tous. Or le bonheur est un état de plénitude, c'est un repos. Le bonheur semble être la chose la plus communément recherchée par l'ensemble des hommes. Il peut être défini comme le but de l'existence. Relativement à...

4 pages - 1,80 €

Le sens de notre existence est-il indéfiniment réinterprétable ?

Le moi essaye de satisfaire à la fois le ça et le surmoi, c'est-à-dire qu?il essaye de faire en sorte que les désirs profonds soient assouvis, mais sans que cette réalisation ne transgresse les lois humaines. Mais certains désirs que ne peut accepter le surmoi sont chassés de la conscience, ce que montre par exemple le phénomène des...

2 pages - 1,80 €

Peut-on définir les oeuvres d'art comme des réponses à des questions sans réponses ?

Dans le livre X de la République, Platon expose à travers une discussion entre Socrate et Glaucon son rejet des arts imitatifs hors de sa cité Idéale imaginée et gouvernée par la Raison qu?il a nommée Callipolis. Tout au long de son discours, Platon s?intéresse à l?art du point de vue de la vérité et du bien pour...

2 pages - 1,80 €

La conscience suffit-elle à definir l'homme ?

La conscience de soi serait par conséquent incapable de fonder la moindre définition substantielle de l'homme, ne pouvant témoigner que de ses corruptions. - Bergson tire les leçons de cette incapacité fondatrice de la conscience : si la conscience de soi ne peut faire connaître que les négativités humaines, c'est parce qu'elle est elle-même un instrument sélectif, critique,...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com