Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : l homme

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 >>

3728 dissertations trouvées

La poésie nous permet-elle de connaître le monde et les hommes ?

||  Par « poésie », nous entendons une forme littéraire qui se distingue de la prose par une exigence touchant a la forme du discours, celle-ci obéissant a des lois précises, formant des unités particulières que l’on nomme « vers ». Plus largement, la poésie est un usage particulier du langage qui consiste a rompre avec l’utilisation commune,...

4 pages - 1,80 €

« Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature », écrivait Th. Gautier. Que pensez-v

||Les musées sont pleins d'objets que nous trouvons beaux mais que jadis on trouvait simplement utiles : des vases, des coupes, des bougeoirs, des portraits, des statues. Les portraits servaient à fixer les traitsdes visages; quand un roi de France voulait se marier, on lui apportait les portraits de vingt princesses lointaines; il fallait...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de P.-A. Touchard dans L'Amateur de théâtre ou la Règle du jeu: « Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité au théâtre, mais la fatalité du roman est dans le personnage, celle du théâtre dans la situation. Le r

||Ce qui peut appuyer l'affirmation de P.-A. TouchardEn premier lieu, le théâtre de Corneille. Les héros y sont déterminéspar l'événement extérieur qui vient les arracher à une existence heureuse. Les voilà contraints de jouer un rôle qu'ils n'ont pas choisi (le Cid, Horace).Inversement, dans beaucoup de romans, le destin du personnage semble être le...

1 page - 1,80 €

A l'aide d'exemples tirés de votre expérience de lecteur, de spectateur, d'auditeur, commentez cette opinion d'Alexandre Soljenitsyne : « Les artistes peuvent surmonter la faiblesse caractéristique de l'homme qui n'apprend que de sa propre expérience tan

Alexandre Soljenitsyne Ecrivain russe (né en 1918). En 1945, il fut déporté dans un camp de concentration russe pour avoir critiqué Staline. Par la suite, sa dénonciation du système stalinien et de l'idéologie matérialiste qui le sous-tend lui valut l'exil et il se réfugia aux Etats-Unis. Il est revenu en Russie en 1994. Oeuvres: une Journée d'Ivan Denissovitch, l'Archipel du...

1 page - 1,80 €

LA CONNAISSANCE DE L'HOMME ET LES SCIENCES HUMAINES ?

||a) L'homme, cet inconnu.Quand on pense à la science, on pense généralement aux sciences de la nature, physique, chimie, biologie, astronomie, à toutes les disciplines qui ont pour objet le monde extérieur. Or il existe d'autres sciences au moins aussi intéressantes puisqu'elles ont pour objet l'homme lui-même, ce sont les sciences humaines dont les...

3 pages - 1,80 €

L'HOMME EN SOCIÉTÉ. PSYCHOLOGIE ET SOCIOLOGIE ?

||L'homme total ne saurait se concevoir, se définir, sans les facteurs sociaux qui entrent en composition dans sa nature et conditionnent sa vie.Deux citations nous en convaincraient si c'était nécessaire. Ce mot de GOETHE : "Au fond nous sommes tous des êtres collectifs." Et cet autre de CARREL : "Nous sommes immergés dans le...

2 pages - 1,80 €

LA VÉRITÉ ET L'HOMME

||Sur la question de la vérité bien des perspectives peuvent être ouvertes, mais il serait fâcheux d'oublier qu'elle intéresse la condition de l'homme à la recherche de sa justification.a) La vérité et la connaissance intégrale.Si intéressante que soit la définition cartésienne de la vérité, il semble bien qu'elle soit donnée par la seule raison,...

2 pages - 1,80 €

L'homme est-il un animal dénaturé ?

||Parce qu'il est un être de culture, l'homme a quitté la nature sans remède et sans retour possible : non seulement nous avons cultivé et aménagé la nature hors de nous par le travail et la technique, mais nous avons appris à maîtriser la nature en nous par la discipline et l'éducation. En effet,...

3 pages - 1,80 €

Les hommes ont-ils le droit de se juger et de se punir mutuellement ?

||Les hommes ont-ils le droit de se juger et de se punir mutuellement ? Pour quelles raisons peuvent-ils se croire autorisés ou fondés à le faire. La question est complexe et comporte plusieurs aspects.a) Le drame de la responsabilité.Nous avons déjà reconnu les difficultés de la responsabilité, ses conditions, ses limites. La responsabilité pénale...

4 pages - 1,80 €

Commenter cette idée d'Aristote : « Si l'homme civilisé et raisonnable est le premier des animaux, il en est aussi le dernier, quand il vit sans lois et sans justice. » ?

||Type du sujet d'apparence banale, où il semble suffire d'un peu d'habileté verbale pour le développement. On lui donnera un sens précis, en remarquant comment Aristote associe la notion du logos ou de la raison, et celle de l'homme formé par la cité à une vie élevée. On sera donc amené à montrer que la...

1 page - 1,80 €

Un écrivain fait dire à l'un de ses personnages : « Il avait reçu de la Nature le plus grand don qu'un homme en puisse attendre : le vrai courage, froid, fidèle, sans colère et sans haine. » Appréciez cette conception du courage. ?

||Un écrivain fait dire à l Ce sujet est de ce type de dissertation où, semble-t-il, il ne serait besoin que de facilité et de quelques qualités littéraires au service d'idées morales. Il y a lieu tout différemment d'apporter une analyse psychologique informée de tout ce qui concerne les sentiments et les émotions dans leur rapport...

2 pages - 1,80 €

Alors que la plupart des moralistes recommandent à l'homme de limiter ses besoins, économistes et sociologues s'accordent assez communément pour voir, dans la multiplication des besoins, le signe d'une civilisation plus avancée. S'agit-il là, à votre avi

||Introduction. — Nous sommes les témoins, et les victimes, de mouvements revendicatifs dont l'arme essentielle est la grève. Or que demandent généralement ces grévistes ? Une augmentation de salaire, à cause de besoins nouveaux dont nos aïeux n'avaient même pas l'idée.Faut-il se réjouir de cette multiplication des besoins ou devons-nous, au contraire, la déplorer...

3 pages - 1,80 €

L'homme doit-il se contenter de se rendre digne du bonheur ?

||Introduction. — A peu d'exceptions près, les philosophes n'admettent pas la valeur morale du plaisir ; ce mot, en effet, désigne presque exclusivement les satisfactions d'ordre sensible, dont ne saurait se contenter un être doué de raison. Leur jugement est tout autre quand il s'agit du bonheur, du moins si l'on entend par là un contentement de l'homme...

3 pages - 1,80 €

« La valeur de l'homme, a-t-on dit, dépend de la puissance de son attention ». Que pensez-vous de cette formule ?

||INTRODUCTION. - Plus que jamais, dans la compétition générale pour se faire sa place au soleil, l'homme, du moins tant que son âge lui laisse quelque espoir de monter plus haut, cherche à se valoriser. Mais comment s'assurer la victoire contre des concurrents de plus en plus nombreux ? Au dire de certains, il suffirait de se rendre...

2 pages - 1,80 €

Le but principal de la science doit-il être surtout le but pratique, la satisfaction des besoins matériels de l'homme, ou le but théorique, l'apaisement de la curiosité ?

||Bien remarquer le mot « doit », à cause duquel il sera difficile de traiter convenablement ce sujet dont l'énoncé est mal libellé. La science consiste, par définition, dans une connaissance et une intelligence des choses indépendamment de l'utilité pratique. Mais il ne s'ensuit pas que la science « doit » se désintéresser des...

1 page - 1,80 €

Les sciences de l'homme doivent-elles, en raison de leur objet ou de leur méthode, être distinguées des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION. -- Dans sa classification des sciences, AMPÈRE distingue d'abord deux grandes catégories qu'il nomme respectivement sciences cosmologiques, c'est-à-dire du monde ou de la matière, et sciences noologiques ou de l'esprit. Les mathématiques mises à part, les premières coïncident avec ce qu'on appelle sciences de la nature; et les secondes sont les sciences de...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure le développement de la télévision vous paraît-il devoir modifier les conditions de la communication entre les hommes ?

||INTRODUCTION. - Rapidement, depuis quelques années, les services de la télévision établissent sur les hauteurs du pays des relais grâce auxquels bientôt il n'y aura plus un coin d'où nous ne puissions, non seulement entendre ce qui se passe au loin, mais encore le voir.Le grand public se réjouit de la possibilité qui lui...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de Saint-Exupéry : « La grandeur d'un métier est peut-être avant tout d'unir les hommes. » ?

||INTRODUCTION. — De l'avis de ses biographes, c'est l'aviation qui a éveillé SAINT-EXUPÉRY à sa vocation humaine. Et son livre, Terre des Hommes, en même temps qu'il exprime une ardente sympathie pour l'humanité, est aussi un hommage au métier. Mais d'où le métier tire-t-il sa dignité ? SAINT-EXUPÉRY le dit dans un passage de...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette affirmation de Th. Ribot : « L'homme, comme l'animal, ne prête spontanément son attention qu'à ce qui le touche, à ce qui l'intéresse » ?

||INTRODUCTION. - La loi d'intérêt constitue un des principes d'explications les plus importants en psychologie. Mais peut-on dire avec RIBOT que « l'homme, comme l'animal, ne prête spontanément son attention qu'à ce qui le touche, à ce qui l'intéresse » ? Remarquons-le, ce texte ne vise que l'attention spontanée, et on peut croire que...

1 page - 1,80 €

Le terme "intelligent" a-t-il le même sens quand on l'emploie pour qualifier l'homme en général ou tel homme en particulier ?

||INTRODUCTION. - Dans le petit Larousse, les deux premiers sens du terme « intelligence » sont ainsi présentés : « Faculté de connaître, de comprendre : l'intelligence distingue nettement l'homme des animaux. Compréhension nette et facile : avoir l'intelligence vive. » Les exemples fournis à l'appui des définitions montrent clairement la distinction que...

2 pages - 1,80 €

Rien ne semble plus faux que la maxime socratique : « Connais-toi toi-même. » C'est absurde, on ne se connaît pas soi-même, parce que le fond de soi-même n'est rien, c'est le néant. Le vrai moyen de se connaître serait plutôt : « Oublie-toi. Oublie-toi p

||Comme l'indique l'adjectif « littéraire » de la consigne formulée par cette dernière phrase et comme le confirme le fait que le second des trois sujets. proposés à celte session est explicitement philosophique, le sujet dont nous venons de donner le texte relève de la littérature. Pour le traiter du point de vue qui...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com