Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : l etre

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 >>

3713 dissertations trouvées

Qu'est-ce qu'un être mathématique ?

||Les considérations précédentes nous auront peut-être permis d'approcher la nature du monde mathématique et des êtres qui l'habitent. Nous négligerons la conception dite nominaliste tendant à voir dans les êtres mathématiques de purs et simples symboles conventionnels et gratuits sans autre existence que celle que leur donne le langage qui les formule. Par contre...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de BERGSON : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Bergson, dans cette citation de La Pensée et le Mouvant, nous donne une définition de la philosophie. A première vue, elle semble paradoxale dans la mesure où elle refuse le blâme ou la critique d’une définition de la philosophie comme production personnelle. Pourquoi ? Si elle est philosophie véritable alors est le fait d’une résolution, c’est-à-dire d’une prise de...

4 pages - 1,80 €

Examinez cette définition de SCHOPENHAUER: « Par métaphysique j'entends tout ce qui a la prétention d'être une connaissance dépassant l'expérience, c'est-à-dire les phénomènes donnés, et qui tend à expliquer par quoi la nature est conditionnée dans un se

||Nouvelle page 1 Le terme de métaphysique est apparu très tôt dans l’histoire pour désigner notamment les livres d’Aristote. Schopenhauer insiste d’ailleurs de manière classique sur ce fait : on a nommé en effet métaphysique les quatorze livres qui suivent la physique d’Aristote. L’étymologie de ce mot peut alors nous donner deux significations différentes...

5 pages - 1,80 €

LA LIBERTÉ ENTRE L'ÊTRE ET LE NÉANT

||Tous les existentialistes sans exception insistent sur l'importance de la liberté dans l'existence humaine.Ce que nous retiendrons ici c'est la situation qui est faite à la liberté par HEIDEGGER et SARTRE en particulier. Pour les deux philosophes, l'homme n'a pas de nature a priori cristallisée dans une essence toute faite, en lui l'existence précède...

2 pages - 1,80 €

Commenter et discuter cette idée de Kant : « Assurer son propre bonheur est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément

||Le texte proposé ne répond pas au problème classique : le bonheur est-il la fin générale de la conduite (problème résolu affirmativement par les eudémonistes et les utilitaristes). Kant prend pour base l'idée qu'il y a une notion de devoir, entièrement originale, et en laquelle se résume toute la morale. Mais il demande si...

2 pages - 1,80 €

Etre libre est-ce se décider sans motif ?

||Nouvelle page 1 Introduction. — Le sens commun, suivi sur ce point par certains philosophes, n'en doute pas : l'homme peut exécuter certains actes par la seule raison qu'il le veut, par exemple lever la main, évoquer une image inattendue... Ce serait même là la prérogative essentielle de la liberté, qu'on pourrait par conséquent définir...

1 page - 1,80 €

Commenter cette opinion d'un penseur contemporain : « Croire n'est pas quelque chose de moins, mais quelque chose de plus que savoir. Celui qui croit ajoute le poids de tout son être à ce qu'il pense. » ?

||INTRO. — Habituellement, le verbe croire est employé au sens faible et marque un assentiment imparfait pouvant comporter, comme l'opinion, toutes sortes de degrés. Au contraire, on n'applique le verbe savoir qu'aux connaissances admises comme certaines. Lorsque, me fondant sur un vague bruit, je déclare : je crois qu'il pleut, j'ai bien conscience de hasarder une affirmation douteuse....

1 page - 1,80 €

Le but principal de la science doit-il être surtout le but pratique, la satisfaction des besoins matériels de l'homme, ou le but théorique, l'apaisement de la curiosité ?

||Bien remarquer le mot « doit », à cause duquel il sera difficile de traiter convenablement ce sujet dont l'énoncé est mal libellé. La science consiste, par définition, dans une connaissance et une intelligence des choses indépendamment de l'utilité pratique. Mais il ne s'ensuit pas que la science « doit » se désintéresser des...

1 page - 1,80 €

D'Alembert dit dans le Discours préliminaire à l'Encyclopédie que l'esprit systématique ne doit pas être confondu avec l'esprit de système. Qu'est-ce que l'esprit systématique et qu'est-ce qu'un système ? Essayez de montrer pourquoi et comment l'esprit s

||Le tenue « esprit systématique » prend souvent une nuance péjorative. L'esprit systématique consiste dans la tendance à coordonner les faits en un système cohérent — tendance tout à fait scientifique —, puis à s'efforcer de faire rentrer les faits nouveaux dans la synthèse ébauchée — en cela l'esprit systématique s'écarte de l'objectivité, qui...

1 page - 1,80 €

Quel intérêt la classification des êtres vivants vous paraît-elle présenter ? Que nous apprend-elle d'important ?

||INTRODUCTION. - Toute science étant une connaissance ordonnée et générale a besoin d'identifier, d'unifier et en même temps de hiérarchiser, c'est-à-dire, en définitive, d'opérer une classification. Mais plus les faits ou les êtres dont traite cette étude sont nombreux, complexes et variés, plus cette mise en ordre présente d'intérêt et d'importance : c'est...

2 pages - 1,80 €

Les sciences de l'homme doivent-elles, en raison de leur objet ou de leur méthode, être distinguées des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION. -- Dans sa classification des sciences, AMPÈRE distingue d'abord deux grandes catégories qu'il nomme respectivement sciences cosmologiques, c'est-à-dire du monde ou de la matière, et sciences noologiques ou de l'esprit. Les mathématiques mises à part, les premières coïncident avec ce qu'on appelle sciences de la nature; et les secondes sont les sciences de...

2 pages - 1,80 €

Quelles sont les diverses formes de courage et comment, en dépit de leurs diversités, peuvent-elles n'être que diverses formes d'une même vertu ?

||INTRODUCTION. - A toutes les époques, mais plus spécialement aux périodes mouvementées comme celle que nous vivons, l'une des dispositions d'âme les plus indispensables chez tous est le courage : le soldat sur le champ de bataille, le prisonnier loin des siens, le blessé, le dirigeant ou le citoyen qui travaille au relèvement de...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette opinion de Jean Giraudoux : « Le spectacle est la seule forme d'éducation morale ou artistique d'une nation. Il est le seul moyen par lequel le public, le plus humble et le plus lettré, peut être mis en contact avec les plus haut

||Cette réflexion est tirée d'un Discours sur le théâtre prononcé le 19 novembre 1931 au banquet de l'Association parisienne des anciens élèves du lycée de Châteauroux. La voici rétablie dans son intégrité et dans son contexte.La question du théâtre et des spectacles, qui a joué un rôle capital et parfois décisif dans l'histoire des...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de Saint-Exupéry : « La grandeur d'un métier est peut-être avant tout d'unir les hommes. » ?

||INTRODUCTION. — De l'avis de ses biographes, c'est l'aviation qui a éveillé SAINT-EXUPÉRY à sa vocation humaine. Et son livre, Terre des Hommes, en même temps qu'il exprime une ardente sympathie pour l'humanité, est aussi un hommage au métier. Mais d'où le métier tire-t-il sa dignité ? SAINT-EXUPÉRY le dit dans un passage de...

2 pages - 1,80 €

Qu'appelle-t-on « expérience cruciale » ? A quelles conditions et avec quelles réserves une expérience peut-elle être considérée comme cruciale ?

||Voici le passage du Novum organum dans lequel Francis BACON, créateur de ce terme, explique ce qu'il entend par là.Au livre II de son grand ouvrage, après avoir exposé la méthode dite des trois tables, il traite de questions diverses au nombre de neuf et dont la première est consacrée aux praerogativae instantiarum, désignant...

3 pages - 1,80 €

Rien ne semble plus faux que la maxime socratique : « Connais-toi toi-même. » C'est absurde, on ne se connaît pas soi-même, parce que le fond de soi-même n'est rien, c'est le néant. Le vrai moyen de se connaître serait plutôt : « Oublie-toi. Oublie-toi p

||Comme l'indique l'adjectif « littéraire » de la consigne formulée par cette dernière phrase et comme le confirme le fait que le second des trois sujets. proposés à celte session est explicitement philosophique, le sujet dont nous venons de donner le texte relève de la littérature. Pour le traiter du point de vue qui...

3 pages - 1,80 €

Commenter et discuter, s'il y a lieu, cette pensée de Heidegger : « La science oublie et fait oublier l'être. » ?

||INTRODUCTION. — Pour certains savants, les spéculations philosophiques se situent dans les nuages sinon dans le domaine des mots, tandis que leurs propres recherches s'attaquent au réel. Aussi seraient-ils sans doute bien étonnés par cette réflexion de HEIDEGGER : « La science oublie et fait oublier l'être. »I. — EXPLICATIONA. — Les notions de...

4 pages - 1,80 €

Expliquez à l'aide d'exemples précis cette pensée de Julien Green : « Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade ». ?

||INTRODUCTION. - Dès que son gardien a verrouillé la porte, après un rapide coup d'œil à sa cellule, le prisonnier se dirige vers la fenêtre on vers l'ouverture qui en tient lieu. C'est par là en effet qu'il songerait tout d'abord, s'il avait des idées d'évasion, à retrouver la liberté. De plus, serait-il résigné...

3 pages - 1,80 €

La psychologie doit-elle être classée parmi les sciences de la nature ?

||INTRODUCTION. - Dans la seconde partie du Discours de la Méthode, DESCARTES compare le système des sciences de son temps à « ces anciennes cités qui, n'ayant été au commencement que des bourgades, sont devenues par la succession des temps de grandes villes », mais bâties d'une façon tellement irrégulière qu'a on dirait...

5 pages - 1,80 €

La définition de la psychologie comme la science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

||INTRODUCTION. Les moralistes, précurseurs des psychologues, l'ont observé depuis bien des siècles : l'homme est double et la partie supérieure en lui se libère difficilement de l'emprise de la partie inférieure. Cette dualité s'est traduite dans la psychologie classique du XIXe siècle par la distinction de deux domaines dans l'homme : celui du corps...

2 pages - 1,80 €

En quel sens peut-on dire que l'homme est pour lui-même l'être le plus proche et le plus lointain ?

||INTRODUCTION. - La connaissance de soi est généralement considérée comme le commencement de la philosophie. C'est que rien ne nous est intimement donné comme chacun est donné à soi-même, directement et sans nul intermédiaire. Ce privilège toutefois n'est pas sans ambiguïté, car on a pu dire que si l'homme est pour lui-même l'être le ...

2 pages - 1,80 €

« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un

||« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un banquet joyeux et salutaire, le banquet du papillon qui...

5 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com