Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : dus

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 >>

4461 dissertations trouvées

La communication entre les hommes se réduit elle à la simple transmission d'informations ?

Le mode de communication employé par les abeilles ne serait donc « pas un langage, mais un code de signaux », tout entier inscrit dans le code génétique des insectes. La fonction du langage n'est pas d'informer mais d'évoquer Ce que je cherche en parlant, c'est la réponse de l'autre. Cette réponse me permet d'être reconnu de lui. La fonction...

3 pages - 1,80 €

La science n'est-elle qu'une description du monde ?

Nous vivons dans un monde où la technique est tellement omniprésente et elle à joué depuis le XVII ème siècle un rôle si considérable, que nous pouvons aujourd'hui caractériser la modernité par sont trait le plus dominant : la technique. Chacun d?entre nous fait une distinction entre ce qui a une origine traditionnelle et ce qui a une origine...

3 pages - 1,80 €

Le réel est-il réductible à la matière ?

Locke, dans son Essai philosophique concernant l?entendement humain nous amène à cette évidence. Il se pose la question de savoir d?où nous viennent nos idées. « A cela, je réponds en un mot, de l?Expérience : c?est là le fondement de toutes nos connaissances, et c?est de là qu?elles tirent leur première origine. Les observations que nous faisons sur les...

3 pages - 1,80 €

Le génie de l'artiste relève-t-il du travail ou du jeu ?

Etant à lui-même sa propre fin, et n?ayant pour fin que sa re-production, le jeu de l?inspiration ne produit rien d?extérieur à lui :  le jeu de l?inspiration pure n?est pas poïesis, autrement dit n?est pas poétique, ou encore n?est pas art ? pour autant que l?art se définit par la production (poïein) d?un objet extérieur à l?agent (Aristote). En...

2 pages - 1,80 €

Voir le monde avec les yeux du géomêtre est-elle la seule façon de concevoir le réel ?

Comment encore parler de réalité dès l?instant où chacun ne déclare réel que ce qu?il conçoit lui-même pour lui-même, ou plutôt ce qu?il s?est imaginé?pour lui-même ? D?un autre côté, si nous n?admettons comme réels  que les objets mathématiques, nous devons renvoyer tout le reste au statut d?impressions personnelles. Or, n?y a-t-il pas un domaine où l?imagination et les...

3 pages - 1,80 €

L'équivocité du langage peut-elle privé les mots de leur pouvoir de signification ?

Une des plus radicales critiques du langage dans sa vocation à la fixité (univocité et détermination des mots) provient, en philosophie, de Berkeley (Cf. Traité sur les principes de la connaissance humaine). Celui-ci s'insurge contre la notion d' « idée générale abstraite », idée capable d'exprimer ce qu'il y a d'essentiel et de général dans chaque manifestation singulière. Par exemple,...

3 pages - 1,80 €

« Le mauvais goût, c'est de confondre la mode, qui ne vit que de changements, avec le beau durable ». (Stendhal)

Cela semble irrationnel, et ne relever que du registre émotionnel, sentimental, affectif. Chacun énonce son goût propre (on dit « c?est à mon goût »), mais on ne peut convaincre quelqu?un d?avoir tel ou tel goût, en argumentant ou en procédant par une démonstration logique qui aie valeur de vérité et énonce un canon du « bon goût ». Tout au plus peut-on...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que l'existence de la poésie nous apprend touchant l'essence du langage ?

  II. L?existence du langage  Mais si le langage peut se définir par la nature poétique de son acte originel (la nomination), il devient, en vertu de sa teneur poétique, ce qui toujours déjà est replié sur soi (le vers). Par cette réflexivité intrinsèque au langage, il se fait à lui-même son propre objet : le langage parle toujours d?abord de...

2 pages - 1,80 €

La reconnaissance de valeurs universelles conduit-elle à nier la diversité des cultures ?

La reconnaissance des valeurs universelles n?implique nullement leur application. c)      En outre il est évident que de fait, la prétention à incarner l?universalité a pu servir à certaines civilisations d?asservir d?autres cultures jugés plus archaïques. Pour des raisons d?enrichissements et de prestige les pays occidentaux ont colonisés la presque totalité de la planète et ont parfois traité les autochtones avec...

4 pages - 1,80 €

Qui décide du juste et de l'injuste ?

Fondement ultime de l'idée de justice L'histoire de la philosophie nous donne à voir l'intérêt qu'ont eu les philosophes pour cette question des fondements. Si la justice repose sur des valeurs et principes qui s'affrontent et s'opposent, peut-on alors conclure qu'elle est un idéal sans fondement objectif ? Du coup cela n'empêche-t-il pas de trouver une instance ultime qui...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qui fait de moi la même personne au travers du temps ?

C'est la continuité de la mémoire qui donne le sentiment d'être la même personne, c'est parce que ma conscience accompagne toutes mes pensées, et le souvenir de mes actions passées, que j'ai une permanence à travers le temps, et non parce que je serais une substance identique : on pourrait en effet imaginer que nous changions de substance matérielle,...

2 pages - 1,80 €

La pensée, pour accéder à la vérité, doit-elle se méfier du langage ?

||HTML clipboarda) Un constat: nous pensons avec des mots, et nos pensées (entendues comme les actes ou les produits de l'entendement ou de la raison) sont, par là même, des discours.  b) Or, on a pu dire que «l'erreur vient de la ressemblance, et la ressemblance du discours» (Aristote, Réfutations sophistiques, 169 b). Le ...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com