Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : dus

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 >>

4461 dissertations trouvées

La pensée peut-il être un acte purement individuel ?

Ne doit-on pas penser que nous sommes toujours influencés par notre culture, notre éducation, nos sens, les autre etc. ? B)    Pour Platon, dans L?Allégorie de la Caverne, l?homme doit d?abord se débarrasser de ses préjugés pour parvenir à la vérité. La pensée ne semble pas pouvoir être, dans un premier temps, purement individuelle puisqu?elle est influencée de toute part. En...

1 page - 1,80 €

Suffit-il d'avoir du coeur pour être moral ?

Mais la morale peut aussi être strictement question de raison et pas de c?ur.   III Kant : Il ne suffit pas d?avoir du c?ur pour être moral, car c?est la uniquement raison pratique qui détermine la morale d?une action.   Chez Kant c?est donc la raison pratique qui détermine la morale de l?action. L??uvre philosophique de Kant se résume en trois questions...

2 pages - 1,80 €

Comment la culture rend-elle l'individu sociable ?

La culture semble toujours devoir être commune. C?est ainsi que nous pouvons dire qu?elle permet à l?individu de sortir de sa condition même d?individu pour devenir le membre d?une société dont il partage avec d?autres certaines valeurs. B)    Doit-on alors penser que la sortie de la solitude de l?individu se fait toujours dans l?acceptation d?une certaine culture ? La culture, dans...

2 pages - 1,80 €

La religion est-elle une chose du passé ?

Leur accoutumance à la vie urbaine les rend moins vulnérables sans doute que les religions traditionnelles de l'Afrique noire ou de l'Extrême-Orient, sur lesquelles elles l'ont emporté. Qui plus est, il n'est pas insolite de parler de « réveil religieux » aux États-Unis (C. Glock, 1959) ou même dans certains pays européens. La question est alors de savoir ce qui mesure...

2 pages - 1,80 €

Eduquer l'individu, est-ce porter atteinte à sa liberté ?

Si, avec le temps, cette contrainte cesse d'être sentie, c'est qu'elle donne peu à peu naissance à des habitudes, à des tendances internes qui la rendent inutile, mais qui ne la remplacent que parce qu'elle en dérivent. »      b)    Mais sans éducation, nous ne pouvons vivre en société.   C'est l'éducation qui nous permet de vivre les uns avec les autres. Sans éducation,...

4 pages - 1,80 €

Chaque individu est il virtuellement un ennemi de la societe ?

Qui le désigne en tant que tel ? Si l?ennemi est celui qui remet en cause l?essence même de notre être (cf. définition de l?hostilité donnée par Carl Schmitt dans La Notion de politique), celui qui se rend coupable d?un crime particulièrement infâme est-il un « ennemi de la civilisation » ?   - Le concept juridique d?hostis humanis generis (« ennemi du genre humain ») apparaît...

2 pages - 1,80 €

L'homme est-il le produit de la nature ou de la culture ?

||Le bonheur, étymologiquement, renvoie au bon heur, c’est-à-dire au bon augure, à la bonne fortune. Il semble alors qu’il soit indissociablement lié à la chance : il désignerait un état de plénitude et de satisfaction complète dû à l’occurrence d’un événement qui nous arrive et dont nous ne sommes pas entièrement la cause. Cependant, si...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure le travail et l'éducation sont des éléments libérateurs pour un être humain ?

L'Homme crée un monde à son image, s'approprie la nature non seulement par le travail manuel mais aussi par le travail intellectuel, par les sciences qui quantifient, expliquent la nature à partir du XVIIe notamment et dont l'alliance pourra selon Descartes dans Le discours de la méthode nous en rendre «comme maître et possesseur». Une humanité libérée, si tant...

5 pages - 1,80 €

La connaissance de soi conduit elle à l'amour de soi ?

Or je ne peux pas remettre en doute le fait que je pense, parce que quand je le fais, je pense encore. Ainsi, si je pense, c?est que je suis. Voilà donc la première expérience que l?homme a de lui-même. A partir de cette prise de conscience, et de sa certitude sur son existence, peut naître l?amour de...

2 pages - 1,80 €

La force de l'Etat est-elle nécessaire à la liberté du citoyen ?

La force de l'Etat est-elle nécessaire à la liberté du citoyen ?...

3 pages - 1,80 €

Qu'est ce que l'objectivité du jugement ?

  Dans ces conditions, l'objectivité « classique » exige du sujet une attitude de neutralité, la démarche scientifique se fondant sur un « face à face » débarrassé des préjugés finalistes ou métaphysiques issus de la théorie aristotélicienne de la causalité (Aristote, Métaphysique) ; ainsi, cette « révolution » de l'objectivité définie dans la « méthode » cartésienne se déploie dans un monde d'objets « donnés », non plus aux...

2 pages - 1,80 €

La conscience singularise-t-elle au maximum l'individu ?

Cette représentation est une pensée, et non une intuition. [?] Je n?ai donc aucune connaissance de moi tel que je suis, mais je me connais seulement tel que je m?apparais à moi-même. La conscience de soi-même n?est donc pas encore, il s?en faut, une connaissance de soi-même. » La singularisation maximum de l?individu s?achève donc dans la véritable connaissance...

3 pages - 1,80 €

L'ignorance est-elle une condition du bonheur ?

Par exemple : négliger les conséquences de ses actions (fumer, boire...). Ou encore, croire en ce qui nous arrange (se doter de qualités imaginaires). Ici, on montre alors que le bonheur est impossible à concilier avec la vérité. Ainsi, Nietzsche peut-il soutenir que nous avons l'art (c'est-à-dire l'illusion, la production des apparences) pour ne pas mourir de la...

2 pages - 1,80 €

L'identité se réduit-elle au corps ?

En effet, le corps évolue, se modifie avec les années et le renouvellement cellulaire, peut subir des amputations, des maladies? Or, si l?identité est le caractère de ce qui ne change pas dans l?être, et si le corps est au contraire ce qui ne cesse de changer dans le temps, alors l?identité ne se réduit pas au corps.   III.                L?identité,...

5 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com