Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : art

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 >>

3391 dissertations trouvées

La philosophie est-elle un art de penser ?

|| Incipit : Vouloir définir la philosophie trace un étrange cercle qui la conduit à elle-même se prendre pour objet. Car la philosophie, tel que l’énoncé de l’exercice l’exige, ne peut se définir qu’à l’aide de ses propres moyens (en effet, définir la philosophie est toujours déjà philosopher), pour autant qu’il s’agisse de savoir ce...

3 pages - 1,80 €

La liberté chez Sartre

|| * D’inspiration cartésienne, mais en y supprimant l’Absolu (Dieu), la conception sartrienne rend relatif, ce qui était absolu chez Descartes: la liberté humaine. * Nécessité pour comprendre Sartre de passer par la subjectivité. Qu’est-ce qu’être un sujet? C’est ne pas pouvoir coïncider avec une essence. La liberté est absence d’essence. Ce qui s’identifie...

2 pages - 1,80 €

Descartes et le cartésianisme

||Gentilhomme de petite noblesse, Descartes fit ses études au collège royal de la Flèche, tenu par les jésuites. Ses dons et sa santé délicate lui feront bénéficier d'un traitement de faveur, dont il gardera l'habitude : se lever tard, réfléchir couché dans son lit.  A vingt ans, bachelier et licencié en droit, il se laisse...

3 pages - 1,80 €

Spinoza ou l'anti-Descartes

||Qu'il y ait eu avant Spinoza des philosophes, et de très grands, qu'il y en ait après lui, non moins grands, cela est incontestable, mais qu'on ait pu, en parlant de lui et de son système, évoquer la figure du Philosophe tel qu'en lui-même enfin la Philosophie s'incarnerait, donne la mesure et de la...

3 pages - 1,80 €

Sartre ou la liberté comme condamnation ?

|| Sartre ou la liberté comme condamnation Né à Paris en 1905, Sartre, orphelin de père à un an, passa son enfance entre une mère catholique et un grand-père protestant, auprès de qui celle-ci, très jeune, était retournée avec son fils, après la mort de son mari. Sartre, enfant, considère cette très jeune femme, resoumise...

2 pages - 1,80 €

SARTRE et La Honte.

SARTRE et La Honte. « (...) La honte dans sa structure première est honte devant quelqu'un. Je viens de faire un geste maladroit ou vulgaire : ce geste colle à moi, je ne le juge ni ne le blâme, je le vis simplement (...). Mais voici tout à coup que je lève la tête : quelqu'un...

4 pages - 1,80 €

L'homme détruit progressivement la nature. On peut chaque jour et partout en avoir la preuve. Réfléchissez, illustrez par des exemples précis mais montrez que l'homme peut et doit sauver la nature, cette nature qui est indispensable à sa vie. ?

||CONSEILS    Voilà un sujet qui exige un jugement sûr et une bonne connaissance du développement scientifique. Le mot détruit doit être compris comme modifie les caractères originels de la nature.  L'introduction peut évoquer l'évolution des rapports entre l'homme et la nature.  Il conviendra ensuite de donner quelques exemples saisissants de l'action pernicieuse de...

2 pages - 1,80 €

De nombreux jeunes gens risquent leur vie dans des tentatives dangereuses, téméraires, pour battre des records ou réaliser des exploits inédits. Pensez à l'alpinisme, aux courses automobiles, aux tentatives pour traverser les mers ou explorer des régions

||CONSEILS    Le goût du risque chez les jeunes est un thème éternel et l'actualité est riche d'informations qui en montrent les conséquences dramatiques.  Il sera bon d'expliquer ce goût par des raisons psychologiques et de souligner ce que l'humanité doit aux audacieux.  Le candidat exposera ensuite son sentiment sur le sujet et définira les ...

2 pages - 1,80 €

A force d'observer les allées et venues de certaines personnes de votre quartier, de les rencontrer aux mêmes endroits, de les voir passer devant votre domicile aux mêmes heures, vous finissez par donner à chacune d'elles, sans même la connaître, une per

||CONSEILS    Ce sujet n'est pas un commentaire. Il exige des exemples illustrant la première partie du sujet. On peut donc entrer, dès la première ligne dans le vif du devoir en suivant un ordre chronologique qui donnera de la vie à la composition demandée.  Il faudra ensuite traiter la deuxième partie du sujet dont...

2 pages - 1,80 €

Un critique d'art contemporain faisait remarquer, dans un récent article, que la laideur sous toutes ses formes envahit le monde actuel. « Sur le plan de l'affiche, par exemple, de l'objet usuel, du décor intérieur, des lieux publics... nous assistons, d

||CONSEILS    Pour traiter clairement ce thème si controversé, il est indispensable de fixer, même imparfaitement, les critères de la beauté et de la laideur.  Il est ensuite facile de montrer que la laideur et la beauté sont engagées dans une rivalité perpétuelle. On justifiera son opinion par des exemples précis.  En conclusion on peut...

2 pages - 1,80 €

Dans une page demeurée célèbre du Manifeste du surréalisme, André Breton écrit à propos des romanciers et de leurs oeuvres : « Le caractère circonstanciel, inutilement particulier, de chacune de leurs notations, me donne à penser qu'ils s'amusent à mes d

||« Le seul mot de liberté est tout ce qui m'exalte encore », l'aveu flotte en étendard dès les premières pages du Manifeste du surréalisme. Car « liberté », tel est bien le maître-mot de cette « révolution surréaliste » dont André Breton va être le plus zélé promoteur. Il s'agit bien de rendre...

3 pages - 1,80 €

Vigny écrit dans le Journal d'un poète : « J'aime peu la comédie, qui tient toujours plus ou moins de la charge et de la bouffonnerie ». Il précise plus loin sa pensée en disant : « Je sais apprécier la charge dans la comédie, mais elle me répugne parce

|| La comédie, dans le sens de cette pièce de théâtre qui représente de façon plaisante les caractères et les mœurs des hommes, a longtemps souffert du mépris d'un public trop épris de « noblesse tragique » pour ne voir en elle qu'une forme dramatique dégradée. Molière lui-même, à ses débuts, se croyait un pur...

2 pages - 1,80 €

Un écrivain contemporain déclare : « C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran ». Partagez-vous ce sentiment ?

||Depuis l'invention par les frères Lumière du procédé de projection cinématographique, les critiques adressées aux films n'ont pas cessé de pleuvoir, à mesure — notons-le — que le flot des spectateurs s'amplifiait : Les uns n'ont pas hésité à traiter jadis le « septième art » de « sous-crotte de bique » (Léon Moussinac...

2 pages - 1,80 €

En 1865, dans la préface à son roman Une vieille maîtresse, Barbey d'Aurevilly écrit : « La moralité de l'artiste est dans la force et dans la vérité de sa peinture. En peignant la réalité, en lui infiltrant, en lui insufflant la vie, il a été assez mora

||« J'ai fait un peu de bien : c'est mon meilleur ouvrage ». C'est en ces termes que Voltaire s'exprimait mettant ainsi au-dessus de toute son œuvre l'action qu'il avait pu mener pour la justice et pour la charité. L'auteur de l'Immoraliste, André Gide, déclare au rebours « mais qu 'est-ce donc pour vous...

3 pages - 1,80 €

Baudelaire affirmait en 1859 : « Je crois que l'art est et ne peut être que la reproduction exacte de la nature ». Au contraire, un critique de la Revue des Deux Mondes déclarait, quelques années plus tard : « L'art est dans le choix, dans l'interprétati

|| C'est traditionnellement à l'auteur de la Poétique et de l'Organon que l'on fait remonter la première mise en forme de cette idée simpliste : que l'art se bornerait à être une image du réel. Aristote, aurait dit que l'art était la copie de la réalité, construit à la ressemblance de la vie, à l'instar...

3 pages - 1,80 €

Quelles réflexions vous suggèrent ces deux affirmations de Zola ? « Si vous me demandez ce que je viens faire en ce monde, moi artiste, je vous répondrai : je viens vivre tout haut ». « Ma définition de l'oeuvre d'art serait, si je la formulais : une oeu

|| On vient d'exhumer les œuvres et les papiers intimes d'Emile Zola. On a discrètement fêté le centenaire de sa mort. Certains contemporains ont évoqué le souvenir de sa noble figure : de très jeunes écrivains ont nié son influence. On ne lit plus guère Zola dans les petites chapelles littéraires. Mais un simple coup...

3 pages - 1,80 €

Etre artiste est-ce un métier ?

||L’art est une production technique comme les autres notamment en architecture où ce sont les ingénieurs qui sont véritablement artistes. Ainsi les constructions en fer, l’assemblage de poutrelles métallique peut permettre de réaliser de véritable œuvre d’art comme la Tour Eiffel. Les innovations techniques elles-mêmes peuvent être l’origine d’œuvre d’art nouvelle. Le passage...

4 pages - 1,80 €

L'art modifie-t-il notre conscience du réel ?

||  Est-ce que les oeuvres d'art paraissent sans finalité que l'on n'en finit pas de leur chercher une fonction ou une efficacité ? On a pu les considérer comme porteuses de contenus idéologiques, comme prophétiques, ou comme constituant un mode particulier de connaissance. Se demander si l'art modifie notre conscience du réel est en apparence plus modeste, puisqu'il...

4 pages - 1,80 €

La création artistique.

|| Nous examinerons tour à tour le rôle de l'inspiration, le rôle de l'émotion, et le rôle de l'imagination créatrice. Puis nous nous interrogerons plus profondément sur les valeurs esthétiques. 1 — Les descriptions les plus diverses ont été données de la création artistique. Pour les uns, elle ne s'accomplit que sous l'effet d'une inspiration...

2 pages - 1,80 €

La nature et l'art.

||La première règle qui régit l'art, surtout pictural, fut d'imiter la nature ; le premier critère fut le critère de la ressemblance. Platon compare la peinture à un miroir ; le peintre, inférieur en cela au philosophe, est l'esclave des apparences.  Cette conception fut celle de l'Antiquité, puis du Moyen Age : imiter les ...

1 page - 1,80 €

Classification des arts. Les Beaux-Arts.

|| La classification traditionnelle des arts oppose les trois arts plastiques (architecture, sculpture, peinture) aux trois arts rythmiques (danse, musique, poésie). Etienne Souriau a critiqué cette conception : les arts plastiques comportent un temps essentiel ; les arts rythmiques un espace. Par exemple, la typographie des « Calligrammes » d'Apollinaire est très importante ; inversement,...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com