Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : amis

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>

416 dissertations trouvées

Aristote, La politique, Livre I, Chap. 2

Aristote, La politique, Livre I, Chap. 2 "L'homme a pour propriété de parler et par la parole d'exprimer ses conceptions; il est donc par nature un animal politique et la cité qui est également naturelle le précède. La cité fait partie des choses naturelles et l'homme est par nature un animal politique et celui qui est hors cité,...

4 pages - 1,80 €

Platon et la damnation du corps

Tant que nous aurons le corps, et qu'un mal de cette sorte restera mêlé à la pâte de notre âme, il est impossible que nous possédions jamais en suffisance ce à quoi nous aspirons; et, nous l'affirmons, ce à quoi nous aspirons, c'est le vrai. Le corps, en effet, est pour nous source de mille affairements, car il...

3 pages - 1,80 €

Platon, République, Livre VII: L'allégorie de la Caverne

«Eh bien ! après cela, dis-je , représente-toi d'après une épreuve telle que celle-ci notre nature par rapport à l'éducation et au fait de ne pas être éduqué. Figure-toi donc des hommes comme dans une habitation souterraine ressemblant à une caverne, ayant l'entrée ouverte à la lumière sur toute la longueur de la caverne, dans laquelle ils sont...

10 pages - 1,80 €

Kant: Personnalité et moralité

Cette idée de la personnalité qui éveille le respect, qui nous met devant les yeux la sublimité de notre nature (d'après sa détermination), en nous faisant remarquer en même temps le défaut d'accord de notre conduite avec elle, et en abaissant par cela même la présomption, est naturelle, même à la raison humaine la plus commune, et aisément...

1 page - 1,80 €

ROUSSEAU: il n'y a pas de corps politique sous un régime despotique car le peuple ne devient vraiment un peuple que par un pacte d'association.

« Il y aura toujours une grande différence entre soumettre une multitude et régir une société. Que des hommes épars soient successivement asservis à un seul, en quelque nombre qu'ils puissent être, je ne vois là qu'un maître et des esclaves, je n'y vois point un peuple et son chef : c'est, si l'on veut, une agrégation, mais...

5 pages - 1,80 €

HOBBES: nature et origine du gouvernement

On pensera peut-être qu'un tel temps n'a jamais existé, ni un tel état de guerre tel que celui-ci. Je crois en effet qu'il n'en a jamais été ainsi, d'une manière générale, dans le monde entier. Mais il y a beaucoup d'endroits où les hommes vivent ainsi actuellement. En effet, en maint endroit de l'Amérique, les sauvages, mis à...

2 pages - 1,80 €

Sénèque, De la colère, préambule

Sénèque, De la colère -livre I, préambule "Souvent, dira-t-on, l'homme s'irrite non contre des gens qui lui ont fait tort, mais qui doivent lui en faire, preuve que la colère ne vient pas uniquement de l'offense." Oui, sans doute, le pressentiment du mal irrite ; mais c'est que l'intention est déjà une injure, et que la méditer, c'est...

3 pages - 1,80 €

Rousseau et les jésuites !

J'appris que le P. Griffer, jésuite, avait parlé de l'Emile et en avait même rapporté des passages. A l'instant, mon imagination part comme un éclair et me dévoile tout le mystère d'iniquité; j'en vis la marche aussi clairement et aussi sûrement que si elle m'eût été révélée; je me fourrai dans l'esprit que les Jésuites furieux du ton...

2 pages - 1,80 €

EPICURE - LETTRE A MENECEE

Cet extrait de la Lettre à Ménécée d'Epicure est l'un des textes les plus connus et les plus commentés de l'histoire de la philosophie. Ce texte d'Ethique se présente comme un « tetrapharmacon », c'est-à-dire comme un remède en quatre point afin d'arriver à une vie heureuse. Notre extrait nous propose d'étudier le troisième point à savoir le...

5 pages - 1,80 €

Bachelard: Pédagogie, sciences et obstacle épistémologique

Dans l'éducation, la notion d'obstacle pédagogique est également méconnue. J'ai souvent été frappé du fait que les professeurs de sciences, plus encore que les autres si c'est possible, ne comprennent pas qu'on ne comprenne pas. Peu nombreux sont ceux qui ont creusé la psychologie de l'erreur, de l'ignorance et de l'irréflexion. [...] Les professeurs de sciences imaginent que...

1 page - 1,80 €

Rousseau: Le bonheur n'est pas le plaisir ; il ne consiste pas dans une modification passagère de l'âme

"Où est l'homme heureux, s'il existe ? Qui le sait ? Le bonheur n'est pas le plaisir ; il ne consiste pas dans une modification passagère de l'âme, mais dans un sentiment permanent et intérieur dont nul de peut juger que celui qui l'éprouve ; nul ne peur donc décider avec certitude qu'un autre est heureux ni par...

3 pages - 1,80 €

DESCARTES: Passions, langage et raison

« Il n'y a aucune de nos actions extérieures qui puisse assurer ceux qui les examinent que notre corps n'est pas seulement une machine qui se remue de soi-même, mais qu'il y a aussi en lui une âme qui a des pensées, excepté les paroles ou autres signes faits à propos des sujets qui se présentent, sans se...

3 pages - 1,80 €

Bachelard et le dogmatisme scientifique

Il semble que le savoir scientifique acquis soit toujours essayé, toujours contrôlé, toujours critiqué. Un peu de cloute potentiel reste toujours en réserve dans les notions scientifiques [...], On ne l'élimine pas par une expérience réussie. Il pourra renaître, s'actualiser quand une autre expérience est rencontrée. Et, précisément, à la différence de la connaissance commune, la connaissance scientifique...

2 pages - 1,80 €

Alain et l'astronomie

« J'ai vu la lune dans des lunettes; et ce n'était pas désagréable. Pourtant la vue de ces montagnes éclairées par le soleil ne m'a pas instruit. Car il y a un ordre à suivre et je n'en étais point là, mais plutôt à suivre la vagabonde d'étoile en étoile, et à bien marquer son chemin. Et, malgré...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que les Lumières ? (Aliéna cinquième). KANT

Qu'est-ce que les Lumières ? (Aliéna cinquième). KANT [5] " Or rien n'est exigé en vue de ces Lumières que la liberté; et même la liberté la plus innocente qui soit parmi tout ce qui est susceptible de porter le nom de liberté ; à savoir la liberté de faire un usage public de sa raison dans tous...

4 pages - 1,80 €

Platon, La République, livre I

- Ne dit-on pas toujours qu'un art se distingue d'un autre en ce qu'il a un pouvoir différent, et chacun ne nous procure-t-il pas un certain bénéfice particulier et non commun à tous, comme la médecine la santé, le pilotage la sécurité dans la navigation, et ainsi des autres ? - Sans doute. - Et l'art du mercenaire...

2 pages - 1,80 €

Pensée 181 de Pascal

Tous les hommes recherchent d'être heureux. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu'ils y emploient. Ils tendent tous à ce but. Ce qui fait que les uns vont à la guerre et que les autres n'y vont pas est ce même désir qui est dans tous les deux, accompagné de différentes vues. La volonté [ne] fait jamais...

3 pages - 1,80 €

PLATON, Phédon: les amis du savoir

Les amis du savoir (...) savent que, quand la philosophie a pris en main leur âme, celle-ci était véritablement enchaînée et soudée à leur corps, et forcée de voir les réalités au travers du corps comme au travers des barreaux d'un cachot, au lieu de le faire seule et par elle-même, et qu'elle se vautrait dans une ignorance...

4 pages - 1,80 €

Commentez ce jugement de Pascal: Pour bien reconnaître si c'est Dieu qui nous fait agir, il vaut mieux l'examiner par nos comportements au dehors que par nos motifs au dedans ?

? nous nous faisons souvent illusion à nous-mêmes sur les motifs profonds qui nous ont fait agir : « Combien est-il ordinaire, écrit encore PASCAL (Prov., IV), de voir les plus zélés s'emporter dans la dispute à des mouvements d'aigreur pour leur propre intérêt, sans que leur conscience leur rende sur l'heure d'autre témoignage, sinon qu'ils agissent de...

1 page - 1,80 €

Faut-il haïr la famille ?

On comprend alors qu'elle soit source de haine ; Le visage humanifié d'un rapport de forces primitifs. On peut considérer que la f constitue le lieu où se joue un rite primitif que les anthropologues nomment « le sacrifice du père », processus par lequel l'enfant, avant de devenir adulte, doit renverser le rapport de forces qui le soumet au plus ancien...

1 page - 1,80 €

Examiner cette assertion d'un penseur contemporain : « Une morale qui croit fonder l'obligation sur des considérations purement rationnelles réintroduit toujours à son insu des forces d'un ordre différent. » ?

Mais il m'est parfois plus utile à moi de mentir; alors je mens sans honte. » Vous tâcheriez d'éduquer cette âme fruste, de la conquérir à votre idéal, de lui faire honte de sa vulgarité... Bref, renonçant inconsciemment à votre morale de la raison, vous mobiliseriez à votre insu des forces étrangères aux considérations purement rationnelles. Il reste encore...

4 pages - 1,80 €

Les notions de responsabilité, de mérite et de démérite sont-elles applicables à des collectivités, par exemple, à des familles ou à des nations ?

B. ? De là résultent deux conséquences. ? 1° En tant que membre d'une collectivité, l'individu participe à la responsabilité de celle-ci dans la mesure où non seulement il a participé à son activité, mais aussi dans la mesure où, par son abstention, sa passivité, voire peut-être sa lâcheté, il a laissé accomplir des actes que le droit...

2 pages - 1,80 €

«Si on cherche à définir la création technique, on est tenté d'y voir un mouvement comparable à celui par lequel l'amibe pousse hors de sa masse une expansion qui enrobe progressivement l'objet de sa convoitise.» Que pensez-vous de cette affirmation de L

Aussi est-on d'abord surpris par la réflexion de Leroi-Gourhan. Formulation du problème : Or nous ne pouvons douter de l'appartenance de l'homme à la nature. N'est-ce pas au temps où se fabriquaient les premières armes et les premiers outils que l'on fait remonter l'apparition de l'homme sur la terre ? Orientation de la recherche : Si on lie à la fabrication de...

2 pages - 1,80 €

La famille peut-elle être considérée, en fait et en droit, historiquement et philosophiquement, comme la cellule fondamentale du corps social ?

La famille peut-elle être considérée, en fait et en droit, historiquement et philosophiquement, comme la cellule fondamentale du corps social ? On demande de discuter une opinion assez répandue aux termes de laquelle la famille serait la « cellule sociale ». La discussion doit être entreprise au double point de vue du fait et du droit, et l'on ajoute:...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com