Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : mai

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 >>

3046 dissertations trouvées

Vous expliquerez, discuterez et commenterez ce jugement de Sainte-Beuve sur Carmen : Je viens de lire Carmen de Mérimée, c'est bien, mais sec, dur, sans développement ; c'est une Manon Lescaut plus poivrée et à l'espagnole. Quand Mérimée atteint son effe

|| La critique de Sainte-Beuve porte sur le fond et la forme. Après un éloge rapide, Sainte-Beuve constate que le roman de Carmen n'est pas plus développé qu'une nouvelle ; il relève la sécheresse caractéristique de l'auteur, puis il résume le sujet dans une formule pittoresque : selon lui, Carmen est la transposition du roman...

2 pages - 1,80 €

Maine de Biran (1766-1824)

||Un maître de l'introspection. Comme la plupart des écrivains de son temps, Maine de Biran a été mêlé aux fluctuations politiques, et ses heurs et malheurs ont influencé son œuvre de philosophe et, surtout, de psychologue. Maine de Biran est né à Bergerac, d'une famille d'ancienne noblesse périgourdine, dont le père exerce la profession...

1 page - 1,80 €

L'Encyclopédie - La somme des connaissances humaines

||L'ouvrage de l'Anglais Chambers, Cyclopaedia, inspire à Diderot l'idée d'un «Dictionnaire des sciences, des arts et des métiers». Celui-ci reçoit le visa de la censure le 21 janvier 1746, sous le nom d'Encyclopédie. Diderot associe à son projet un savant déjà illustre, d'Alembert, qui apporte à la partie scientifique de l'ouvrage l'autorité de son...

1 page - 1,80 €

Suffit-il d'être libre pour être humain ?

|| Incipit : Si c’est un homme titre Primo Lévi dans son ouvrage relatant le vie des camps. Où le “ si ” doit être entendu, non pas comme une implication hypothétique (si… alors…), ni sur le mode optatif (“ s’il se pouvait qu’il soit… ”), mais bien comme l’affirmation d’une identification, d’une identification discriminante, c’est-à-dire fondée sur un...

3 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure peut-on affirmer que la conscience n'est pas une donnée mais une tâche ?

||Pascal, dans ses Pensées, décrivait la noblesse de l'homme, ce faible "roseau  pensant", de la manière suivante "Quand l'univers l'écraserait, l'homme serait  encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt.". L'être  humain a cette spécificité qu'il dispose d'une conscience réfléchie. La  conscience ainsi entendue représente une donnée proprement...

5 pages - 1,80 €

Maïmonide

||Appelé aussi dans la tradition juive le « Rambam » (acrostiche des lettres initiales de Rabbi Mochè Ben Maïmon).  Il naquit à Cordoue d'une famille de savants talmudistes. A l'âge de treize ans, il fut témoin de la conquête de Cordoue par les Almohades (58bls), ces «Confesseurs de l'Unité» dont la politique à l'égard des...

2 pages - 1,80 €

«Chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition» - Montaigne.

||S'il est vrai, comme le dit Montaigne, que « chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition», on peut dire qu'il l'a portée de façon exemplaire, autrement dit sans se spécialiser, sans se dénaturer, s'acceptant, comme tout homme qui ne se « force » pas, «divers et ondoyant».||...

3 pages - 1,80 €

Nietzsche et le génie (Humain, trop humain). ?

Nietzsche et le génie (Humain, trop humain). L'activité du génie ne paraît pas le moins du monde quelque chose de foncièrement différent de l'activité de l'inventeur en mécanique, du savant astronome ou historien, du maître en tactique. Toutes ces activités s'expliquent si l'on se représente des hommes dont la pensée est active dans une...

4 pages - 1,80 €

L'homme détruit progressivement la nature. On peut chaque jour et partout en avoir la preuve. Réfléchissez, illustrez par des exemples précis mais montrez que l'homme peut et doit sauver la nature, cette nature qui est indispensable à sa vie. ?

||CONSEILS    Voilà un sujet qui exige un jugement sûr et une bonne connaissance du développement scientifique. Le mot détruit doit être compris comme modifie les caractères originels de la nature.  L'introduction peut évoquer l'évolution des rapports entre l'homme et la nature.  Il conviendra ensuite de donner quelques exemples saisissants de l'action pernicieuse de...

2 pages - 1,80 €

N. Armstrong, premier homme à marcher sur la Lune, a dit : « C'est un petit pas pour l'homme que je viens de faire, mais c'est un bond de géant pour l'humanité ». Expliquez cette pensée, et dites ensuite vos réflexions personnelles sur cette conquête. ?

||CONSEILS    Le rappel de la curiosité inquiète du monde au moment de l'exploit constituera une bonne introduction.  Pour expliquer la pensée il faudra tenir compte de la double antithèse : petit, géant, homme, humanité.  On opposera ensuite les arguments des détracteurs et ceux des admirateurs de la conquête de la Lune.  La dernière partie...

2 pages - 1,80 €

"Le remords: Le remords est, comme la morsure d'un chien contre la pierre, une bêtise." Humain, trop humain (1878-1879), Nietzsche,  Friedrich Wilhelm

||Cet aphorisme prend place, parmi tous les autres, dans l'oeuvre nietzschéenne Humain, trop humain,  toute entière consacrée à déterminer les perspectives de l'auteur sur la vie morale, religieuse, éthique, esthétique, civique et politique et enfin sur la philosophie existentielle de " l'homme seul avec lui-même ". C'est précisément cette dernière thématique dont il est...

1 page - 1,80 €

Des sociologues expliquent certaines attitudes contemporaines, comme le refus du travail ou d'avoir des enfants, par la crainte de lendemains de plus en plus incertains. Parmi les causes d'une possible angoisse face à l'avenir, quelle est, ou quelles son

||L'homme, comme toute forme vivante, est un être de consommation. Sa condition première d'existence, c'est par conséquent de trouver à se nourrir. Or, aujourd'hui, plus que jamais, cette « quête » fondamentale pour la « nourriture » passe par la recherche d'un emploi, l'exercice d'un véritable « travail ». A l'autre bout de la...

2 pages - 1,80 €

Vigny écrit dans le Journal d'un poète : « J'aime peu la comédie, qui tient toujours plus ou moins de la charge et de la bouffonnerie ». Il précise plus loin sa pensée en disant : « Je sais apprécier la charge dans la comédie, mais elle me répugne parce

|| La comédie, dans le sens de cette pièce de théâtre qui représente de façon plaisante les caractères et les mœurs des hommes, a longtemps souffert du mépris d'un public trop épris de « noblesse tragique » pour ne voir en elle qu'une forme dramatique dégradée. Molière lui-même, à ses débuts, se croyait un pur...

2 pages - 1,80 €

En 1865, dans la préface à son roman Une vieille maîtresse, Barbey d'Aurevilly écrit : « La moralité de l'artiste est dans la force et dans la vérité de sa peinture. En peignant la réalité, en lui infiltrant, en lui insufflant la vie, il a été assez mora

||« J'ai fait un peu de bien : c'est mon meilleur ouvrage ». C'est en ces termes que Voltaire s'exprimait mettant ainsi au-dessus de toute son œuvre l'action qu'il avait pu mener pour la justice et pour la charité. L'auteur de l'Immoraliste, André Gide, déclare au rebours « mais qu 'est-ce donc pour vous...

3 pages - 1,80 €

Baudelaire affirmait en 1859 : « Je crois que l'art est et ne peut être que la reproduction exacte de la nature ». Au contraire, un critique de la Revue des Deux Mondes déclarait, quelques années plus tard : « L'art est dans le choix, dans l'interprétati

|| C'est traditionnellement à l'auteur de la Poétique et de l'Organon que l'on fait remonter la première mise en forme de cette idée simpliste : que l'art se bornerait à être une image du réel. Aristote, aurait dit que l'art était la copie de la réalité, construit à la ressemblance de la vie, à l'instar...

3 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur votre expérience personnelle, vous commenterez ce propos par lequel Romain Rolland définit le lien entre la lecture et la connaissance de soi : « On ne lit jamais un livre. On se lit à travers les livres, soit pour se découvrir, soit

||« Ce vice impuni : la lecture » déclarait Valéry Larbaud. Les lecteurs ne sont pas des fumeurs d'opium : mais il y a bien une sorte de « toxicomanie » dans cette habitude dont on ne se débarrasse presque jamais. A quoi tient cet amour des livres que pratiquent tant de millions de ...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com